Mistic fait le mur

avec
Elle parsème les murs de mots et son sigle est une femme à son image, sur le sentier de la guerre, de l'art et de l'amour. Elle signe ses pochoirs de son surnom : Miss. Tic. Ni "graffeur", ni tagueur, elle se revendique avant tout comme une artiste. Démonstration en direct avec la Miss ! Quand on aime... La Pasionaria du graffiti, routarde de l'image, ses dessins accompagnent depuis 1985 tous quartiers de Paris. Ses pochoirs parlent de sexe et de guerre, de réalité et de fiction. Elle parsème les murs de mots et son sigle est une femme à son image, icône récurrente sur le sentier de la guerre de l'art et de l'amour. Miss. Tic est aujourd'hui courtisée par des galeries, appréciée des anglo-saxons, et même exposée par certain musée (le Victoria & Albert Muséum de Londres vient de lui acheter des estampes). Cette très, très jeune "quinqua" (ancienne égérie de l'underground parisien née en 56) détourne et capture, provoque et enchante. Elle célèbre ses 20 ans de travail à la Galerie W à Montmartre du 14 au 27 novembre avec l'expo "Quand on aime, on a toujours 20 ans". Interview.
Publicité