Rachida Dati enceinte

Rachida enceinte !

avec Rachida Dati enceinte
Il y a d'abord eu cette photo sur le perron de l'Elysée, au retour des vacances, où elle montrait sans complexe son ventre arrondi à la sortie du premier Conseil des ministres. Voici maintenant la révélation de ce secret qu'elle gardait par superstition... Confidences à Point de vue de la garde des Sceaux, bientôt mère de France.

Les derniers articles
Point de Vue

La vie des stars
Point de Vue
Si elle s'était arrêtée en 2004 à Athènes, à 17 ans, Laure Manaudou serait restée dans les mémoires auréolée de sa gloire olympique. Mais à Pékin, la légende a vacillé. Adulée hier, vilipendée aujourd'hui, certains s'interrogent déjà sur la suite de sa carrière. Quoi qu'il en soit, Laure Manaudou restera l'une des plus grandes championnes de l'histoire du sport français. Par Point de Vue.
La vie des stars
"J'adorerais avoir des enfants de Nicolas." Jamais elle n'en avait parlé avec autant de franchise. Dans une interview accordée au magazine américain ''Vanity Fair'', Carla exprime désormais librement et ouvertement son désir de donner la vie. Par Point de Vue.
La vie des stars
© Point de Vue
Depuis leur mariage en février, entre l'agenda présidentiel et le lancement de son album, leurs tête-à-tête ont été limités à des moments volés. Avec l'été, l'heure de leur lune de miel est enfin venue. A quelques encablures du fort Brégançon, Carla initie le président aux charmes de la maison de son enfance.
La vie des stars
Son ensemble en coton de soie violet est signé John Galliano pour Christian Dior. Ses boucles d'oreille Van Cleef et Arpels accompagnent un léger collier de camées anciens montés sur or. Et son chignon est parfait. En pro de la mode, habituée aux défilés, Carla Bruni Sarkozy sait choisir ses tenues de circonstance et cela se voit.
La vie des stars
@ Point de Vue
Personne n'oubliera le jeudi 4 juillet 2008. Au haut d'une passerelle, Ingrid Bétancourt se jette dans les bras de ses enfants. Elle ne les avait plus vus depuis six ans et demi !
La vie des stars
Point de vue ©
Chanteuse ou première dame ? Les deux faces de Janus d'une même icône. Pourtant, si au jeu du double Je, Carla fascine, madame Nicolas Sarkozy sème aussi le trouble. Entre un voyage à haut risque à Jérusalem et la sortie d'un album hyper-médiatisé, analyse d'une situation inédite...
La vie des stars
Le prince d'Orléans, duc d'Anjou, et la duchesse de Cadaval, dont la famille est issue de la maison de Bragance, se sont unis au palais d'Evora, au sud du Portugal. Invités, le Gotha, et quelques héritiers de dynasties modernes comme les Agnelli ou les Arnault. Un mariage d'exception !
La vie des stars
Le mariage de Jean Sarkozy et Jessica Darty © Point de Vue
Ils se sont rencontrés au lycée, à Neuilly sur Seine, premier théâtre de l'amour. Le prochain voyage du fils du président à Jérusalem en sera une nouvelle étape.
La vie des stars
Point de vue ©
Le 5 juin, à 15h30, dans l'église des artistes à Paris, Pierre Bergé a dit adieu à Yves Saint Laurent, son compagnon, son amour. A ses côtés, Catherine Deneuve, Carla Bruni-Sarkozy, John Galliano et le monde tout entier de la mode sont venus le saluer une dernière fois...
La vie des stars
© Point de Vue
Une météo idéale, "l'intimité" de la famille et des amis et le charme moyenâgeux du Jutland. Pour son remariage, le prince Joachim avait de quoi rayonner. Et quand Marie apparait...
La vie des stars
Il est le fils de la princesse Anne et le premier petit-fils d'Elisabeth II à convoler. Sa fiancée venue du Canada s'est convertie à la religion anglicane par amour. Ce 17 mai, à Windsor, toute la famille royale est venue célébrer l'un des couples les plus en vue d'Angleterre. Mariage !
La vie des stars
© Point de Vue
Quelques semaines seulement après son propre mariage à New York, Cécilia conduisait sa fille Jeanne-Marie devant l'autel de l'église Saint-Pierre de Neuilly. Un autre grand bonheur. Les choses de la vie...
La vie des stars
Vous votez Pierre ou Jean ? Ils sont jeunes, beaux, blonds, talentueux, et ils s'appellent Sarkozy. Les projecteurs se sont braqués sur eux le jour de l'investiture de leur père à l'Elysée. Pierre, l'aîné, producteur de rap, est le plus discret. Jean, son cadet, s'est déjà fait un prénom en politique. Dans la famille Sarko, vous votez pour... ?
La vie des stars
© Point de Vue
Un mariage discret. Des débuts sur la pointe des ballerines. Et pourtant, en trois mois, la première dame a subtilement trouvé ses marques, imposé son style glamour tout en nuances. Adoucissant et humanisant en même temps l'image du président.
La vie des stars
Comme si les étoiles s'étaient soudain décidées à filer dans le bon sens, entraînant dans leur sillage la nouvelle Cécilia. Une femme épanouie, protectrice, active et même muse de l'homme qui partage désormais sa vie. Les miracles de l'amour, un mois jour pour jour après son mariage new-yorkais avec le publicitaire Richard Attias !
La vie des stars
Premier bal de la rose pour l'élue du prince... Lors d'une édition haut en couleurs orchestrée par Pedro Almodovar, le couple est apparu plus amoureux que jamais. Ce 29 mars, d'étranges papillons de nuit ont pris possession du Sporting. C'est à qui arborera le chapeau le plus fou, la voilette la plus étoilée de paillettes, la robe la plus excentrique. Ce soir, tout est permis....
La vie des stars
© Point de Vue
Premier voyage d'Etat sous forme de test pour Carla. Attendue au tournant, elle a su incarner la France avec élégance. De sa révérence à la reine à son aura lors du grand dîner à Windsor, elle s'est révélée comme la vraie first Lady dont la France avait besoin. Carla : nouveau symbole de "l'Entente cordiale".
La vie des stars
Un buffet marocain dans leur maison du Connecticut, un dîner texan, un spectacle hommage à Abba, le ciel de New York pour toile de fond de la cérémonie... Ne pas se soucier des conventions et se faire plaisir, tel est le propre des mariages de la maturité. Et le moins que l'on puisse dire est que la recette leur réussit. Le bonheur est à New York Depuis très longtemps Cécilia n'avait pas été aussi radieuse. Quand à son époux, Richard Attias, il affronte l'engouement lié à son union très médiatique avec l'ex-première dame de France dans une totale sérénité. Tous les ingrédients des noces de stars sont réunis, robe de grand couturier, bijoux précieux, sans oublier les policiers et les hommes de sécurité omniprésents ni les flashs des photographes. Après son divorce d'avec Nicolas Sarkozy, Cécilia avait affirmé vouloir désormais "''vivre dans l'ombre''". Elle devra sans doute patienter encore quelque temps. Difficile d'échapper à un destin d'étoile. Surtout lorsqu'on rayonne de tant de bonheur.
La vie des stars
La tempête qui souffle sur Paris en cette soirée du 10 mars ne décourage pas les invités qui bravent le vent et la pluie pour franchir la cour de l'Elysée. La République française reçoit avec tous les honneurs le président d'Israël Shimon Peres. Sa visite d'Etat de quatre jours est marquée par le 60ème anniversaire de l'état hébreu. Il est également l'invité d'honneur du 28ème Salon du Livre de Paris. Au son de la musique de la Garde Républicaine, les 250 invités rejoignent le jardin d'hiver du palais où leur est servi un cocktail. Gare au faux pas A 20 heures, c'est une Carla tout de violet vêtue qui descend de ses appartements privés et fait son entrée dans le Salon Murat aux côtés du président de la République, pour accueillir un à un leurs hôtes : le gouvernement au complet ou presque derrière le premier ministre François Fillon et madame, Bernard Kouchner, Valérie Pécresse, Christine Lagarde, Jean-Louis Borloo, Rama Yade, Michèle Alliot-Marie et une spectaculaire Rachida Dati en fourreau Dior. Défilent aussi, parmi la "garde rapprochée" de Nicolas Sarkozy, Mathilde Agostinelli et l'avocat Arno Klarsfeld. Le showbiz était représenté par Patrick Bruel, Enrico Macias, et l'actrice Judith Godrèche, et les "sages" par : Simone Veil, Claude Allègre, André Glucksman et Marek Halter. Moment intense pour la nouvelle première dame : son premier dîner d'Etat à l'Elysée. Gare au faux pas, à l'entorse au protocole... Mais il n'y en aura pas.
La vie des stars
Après deux ans de règne, le prince Albert s'apprête à célébrer son cinquantième anniversaire en allant à la rencontre des Monégasques. Avec à ses côtés, ses sœurs et.... Charlene. Rendez-vous sur la Place du Palais. C'est là qu'Albert souhaite fêter, ce vendredi 14 mars, ses 50 ans. Ecoles, bureaux et administrations fermeront à 11h30 en ce jour très spécial pour le Rocher et son prince. Le souverain voudrait un moment de "''communion avec la population monégasque, à la fois traditionnel et festif''", pour reprendre les mots qu'il avait employé pour décrire la cérémonie de son avènement, le 12 juillet 2005. A ses côtés, ses sœurs bien sûr, témoins essentiels de son début de règne, mais aussi Charlene. Pour la première fois, une présence plus officielle se dessine pour la jeune femme qui est entrée dans la vie d'Albert il y a tout juste deux ans. Un heureux présage ? C'est ce que veulent croire les Monégasques, bien décidés à renouer avec le faste des noces hollywoodiennes de Grace Kelly et du Prince Rainier. C'était il y a plus de 50 ans. Une éternité. Cela fait trop longtemps en tout cas, à leur goût, que les cloches de Notre-Dame de l'Immaculée conception n'ont pas carillonné dans une ambiance électrique de pétales de roses et de robes de fête. Pour ses 50 ans, ils espèrent qu'Albert leur fera ce cadeau.
La vie des stars
Ce sera le 22 mars prochain. Après quelques mois d'un jeu de cache-cache palpitant, Cécilia laisse éclater son amour au grand jour. L'ex-première dame épousera à New-York, "l'homme de sa vie" Richard Attias. Ils ont voulu retourner à Manhattan, reprendre le fil d'une histoire qui s'était interrompue, bien malgré eux. Comme pour conjurer le sort. En cette fin du mois de février, au Plaza, le palace new-yorkais, Cécilia et Richard, ne se cachent plus. Leur mariage est prévu dans deux semaines, selon une source proche. Heureux, souriants, détendus, sont-ils venus en repérage ? Ont-ils l'intention d'y organiser leur prochaine fête de mariage ? Le couple, sorti de la tourmente médiatique, peut enfin vivre son amour au grand jour. Sans craindre désormais de fâcher l'Elysée, ou de créer un énième incident diplomatique. Incroyable retour des choses. En août 2005, la révélation de leur liaison avait fait l'effet d'un séisme. La Une de Paris Match les montrait, lui, le publicitaire en vue, l'homme d'affaires spécialiste de l'événementiel, et elle, l'épouse de l'homme politique le plus médiatique du moment, déjà promis à un destin présidentiel, dans une rue de New York, consultant des plans d'appartement. Cécilia cède alors devant la raison d'Etat. Sans pour autant abdiquer ses sentiments. Mais la valse des faux semblants et les scrupules d'une bien éphémère première dame ne dureront que le temps d'un "état de grâce". Avant le divorce retentissant, le 18 octobre 2007, et les paroles d'une ultime interview qui préfigurent déjà des retrouvailles. "''Je tourne une page de ma vie,'' confie-t-elle dans le magazine Elle, quelques jours après son divorce. ''Je veux être dans l'honnêteté vis à vis des autres. Aujourd'hui, je rétablis ma vériré''".
La vie des stars
Elle était tellement favorite que l'on a cru un moment qu'elle passerait à côté. A l'issue d'une interminable cérémonie des César, Alain Delon a finalement appelé "La môme Marion", désignant Marion Cotillard comme la meilleure actrice du cinéma français en 2007. Elle serre peut être aujourd'hui dans ses bras le longiligne Oscar américain, suprême statuette attribué dimanche dernier par le tout Hollywood dans la même catégorie. Trois semaines plus tôt, elle a aussi flotté tel un ange en Chanel jusqu'à la scène du Royal Opera House de Londres, pour recevoir le masque doré du British Academy Film Award, le Bafta. Depuis un mois, "Marione Cotilliarde" (comme disent les Anglo-saxons) doit faire face à une pluie de récompenses, sorte de grand chelem du prix de la meilleure actrice. Du jamais vu dans l'histoire du cinéma, et de quoi faire grimper sa cote aux sommets du genre et décorer sa cheminée. A l'unisson, la planète craque pour la fille à la fossette et au grain de beauté plaqué au milieu du front. Celle qui s'est si bien lovée dans le rôle d'Edith Piaf jusqu'à devenir la môme aux yeux affamés d'amour et balayer trente trois ans d'une vie de tragédie jusqu'à la déchéance. Elle irradie Marion, pas d'un banal sourire de star, mais de cette jubilation cueillie jour après jour, inespérée. Elle laisse parler son cœur, libre d'éclater de rire si ça lui chante, de bredouiller trois onomatopées en guise de remerciement, et de trouver encore que ce qui lui arrive est extraordinaire. "''Je suis sous le choc. Je n'avais rien préparé et ne me souviens plus de rien''", avoue-t-elle quelques minutes après avoir soufflé la récompense anglaise au nez des méga stars Kate Blanchett et Keira Knightley. Partout, sa vraie/fausse naïveté fait mouche, elle pratique le charme sans la séduction à tout crin, comme une métaphore du romantisme à la française.
La vie des stars
"''Dans un jardin d'hiver...''" Le chanteur a rejoint le paradis des crooners. On l'imagine là-haut, en smoking blanc et panama, tutoyant les anges du velours de sa voix. Et riant, comme un satané gosse assis sur un nuage. Hommage d'ici-bas. Un mois de novembre d'il y a trois ans, flânant dans un quartier populaire de Rio, Henri s'était déjà accroché dans le dos, pour nous faire rire, deux ailes d'ange. Deux ailes griffonnées par un artiste de rue brésilien. Deux ailes à la craie pour mimer l'envol du Corcovado, et rejoindre en smoking blanc, le paradis des crooners. Mercredi dernier, d'une rupture d'anévrisme, le chanteur a rejoint désormais ceux qu'il avait tant écouté gamin et qu'il appelait ses Dieux : Nat King Cole et Frank Sinatra. La révérence d'un crooner "''Un crooner'', nous disait-il, ''c'est un type qui ne chante pas, mais qui susurre. Ce qu'il faut faire résonner, c'est la profondeur que l'on a en soi... l'âme.''" Enfermé depuis des mois dans les studios, en compagnie des meilleurs musiciens brésiliens, le vieil homme venait de faire vibrer, comme une corde de violoncelle, entre une sieste à rallonge et une longue nuit de sommeil, son âme métisse, un peu triste, d'enfant de la Guyane. "''Révérence''", plus qu'un album, le dernier, la rencontre d'un yogi maîtrisant le Souffle transcendantal et d'un crack de la bossa nova. La voix tendue en un long fil de soie dévidant la prose alanguie de "''Dans mon île''" ou de "''Cherche la rose''" en un velouté à vous arracher des larmes. "''Je suis des Antilles, et l'on est toujours comme cela, mezzo-mezzo. La vie, c'est toujours un peu de gris mêlé à un peu de rose. Cependant, ce disque n'est pas triste, je dirais plutôt qu'il est romantique.''"
La vie des stars
Quelqu'un m'a dit... Quelqu'un m'a dit que c'était pour bientôt. LA nouvelle. Pas la suite. Parce que là, même pour les plus pressés, c'est difficile d'aller plus vite que la musique. D'accord, ces derniers temps on nous a obligé à un nouveau rythme. Celui fulgurant de la passion pour un pas de deux à en perdre la tête qui a captivé le monde entier. Quelqu'un m'a susurré ne pas pouvoir m'en dire plus tout en me le confirmant. "''Trop tôt. Trop intime''". Quelqu'un d'autre m'a dit qu'elle en rêvait...d'une petite fille. Depuis toujours. Et plus encore depuis peu. Quelqu'un m'a dit l'avoir croisée à l'hôpital Américain. De quoi relancer les rumeurs d'un bonheur annoncé. Quelqu'un m'a téléphoné pour me dire d'une voix réjouie "''J'ai une merveilleuse nouvelle pour vous. Vous voyez de qui et de quoi je veux parler ?''" J'ai préféré répondre par un silence. "''Et bien oui c'est vrai, je vous le confirme. Elle attend un enfant''". Un bambin crapahutant sous le bureau du Président, des (premiers) ministres ou des secrétaires d'Etat un bébé dans les bras, des reines aussi sur les marches de leur palais, c'est du déjà-vu, déjà vécu. Là, ce serait un inédit. Pour l'instant, le secret est bien gardé mais les premiers signes sont là. Quelqu'un m'a "''regarde et tu verras''". Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
La vie des stars
Pas de dîner de gala ou de grand bal pour ce mariage célébré dans la plus stricte intimité. Pourtant, le coup de foudre entre Nicolas et Carla a bouleversé l'histoire de la République. Et offrir à la France, la plus glamour des Premières Dames. Le mariage de deux Parisiens François Lebel, simple édile du VIIIème arrondissement, n'en revient toujours pas. Encore tout à son étonnement d'avoir été, à son corps défendant, le principal protagoniste d'un mariage historique à l'Elysée. Le "grand officiant" de l'union la plus médiatique, la plus people, de ce début de siècle. "''J'ai marié deux électeurs du 8ème arrondissement qui habitent 55 faubourg Saint Honoré, ''confie-t-il avec humour à l'issue de la cérémonie. ''Ils se sont dit oui nettement. Ils étaient émus et heureux. Je l'étais tout autant qu'eux.''" 
La vie des stars
Il ne s'agit plus de savoir si mais quand les noces auront lieu. Ce pourrait être entre le 6 et le 17 février, pour le président et sa belle Italienne. Probablement en mars, autour de l'anniversaire du prince, pour le souverain et sa jolie Sud-Africaine. Et parmi les collections haute couture printemps-été 2008, présentées à Paris la semaine dernière, nous avons choisi leur robe de mariée et leurs atours de première dame. Nicolas et Carla, la surprise du chef Une phrase de sibylle élyséenne. Une phrase ouvrant la boîte de Pandore de toutes les rumeurs. Une "sarkozade" prononcée avec une roublardise un brin narquoise : "Il y a de fortes chances que vous l'appreniez quand ce sera déjà fait... ". Depuis cette mémorable conférence de presse où le chef de l'Etat a officialisé sa relation avec Carla Bruni ("c'est du sérieux") et abordé l'éventualité, pour ne pas dire l'imminence, de son mariage avec la belle chanteuse italienne, les rédactions de France ne savent plus à quels saints se vouer. Quand vont-ils se marier ? Le sont-ils déjà ? Tout le monde veut savoir, piaffe d'impatience, l'opinion publique est en "manque" après avoir tant rêvé sur les escapades mi-officielles mi-privées du couple en Egypte puis en Jordanie. Un jour, donc, Nicolas et Carla se sont dit "oui" à la mairie du XVIème. Le lendemain, les reporters se précipitent à une improbable cérémonie officielle pour scruter l'annulaire présidentiel ! Et que dire des familles respectives du couple qui n'y ont pas mis du leur, en respectant un silence digne de la loi de l'omerta... Et puis, il y a eu cette affaire de la malle des Indes restée à quai. Viendra, viendra pas ? Le protocole indien était en émoi face à cette insoluble question : comment recevoir la compagne -et non l'épouse - du président, en visite d'Etat ?
La vie des stars
Ses refrains ont fait danser la France entière. Il était la joie, la bonne humeur. Ce chanteur populaire et fier de l'être s'est envolé. Il va faire rigoler les anges... On est triste, tellement. On s'était habitué à lui. L'ami de la famille venait chanter ses ritournelles sur petit écran, le samedi ou le dimanche après midi, le mercredi soir aussi. C'était pratique, le lendemain, les enfants n'avaient pas école. Carlos a tout osé, tout tenté en swinguant sur une vague qui fait les bonheurs des petits bals populaires, où l'on accroche les filles sur une rengaine menthe à l'eau. Bouche contre bouche, on a tous fredonné Big bisou, tout en s'exécutant, dociles, lorsqu'il hurlait « sur le cou, attention, embrassez-vous !» C'est fou, en y repensant, comme on s'est embrassé... Carlos ou le grand écart. L'impossible pari tenté. De son vrai nom Yvan-Chrysostome Dolto. Chrysostome, prénom à racine grecque, littéralement bouche d'or, car le premier du nom fut un orateur de talent. Un sens caché qui interpellait follement sa célébrissime mère, la plus incontournable psychanalyste de France, Françoise Dolto. Né à Paris, le 20 février 1943, le petit garçon évolue dans un milieu intellectuel où les livres serpentent sur d'interminables étagères. Son père, Boris Dolto, est un homme passionné par les labyrinthes du corps, l'un des meilleurs kinésithérapeutes du moment, fondateur de l'Ecole Française d'Orthopédie. A trois ans, Yvan-Chrysostome joue les terreurs dans le Jardin du Luxembourg et devient chef de bande sous le nom de Titi Boss. Les nurses frémissent. Retour obligé à la raison. A Decroly, une école expérimentale parisienne, ce joyeux cancre déjà cultivé s'ennuie ferme.
La vie des stars
Seul le silence est grand, veut un adage. Tout le reste est faiblesse. Cécilia se l'était juré, en avait fait le serment devant des millions de Français, à l'heure de sa rupture avec Nicolas : "''Je vais essayer de tourner cette page et surtout, je vais essayer de vivre discrètement et dans l'ombre, comme j'aime''". Depuis deux mois, le silence de l'ex first lady la magnifiait. Cécilia, icône grandie par cette retenue qui n'était pas uniquement dû à une bonne éducation, et qu'aucun des évènements qui se précipitaient si vite - cette nouvelle histoire de coeur dans la vie de Nicolas - n'étaient venu écorner. Entre Londres, Paris et Genève, la jeune femme se reconstruisait peu à peu. Ce qui se passait sous les ors de la République lui semblait indifférent et elle avait d'ailleurs égaré le Blackberry qui contenait les numéros de téléphones de tant de courtisans. Alors que penser ? Qui croire, lorsque l'énième épisode médiatique tourne au scénario d'un mauvais soap opera. A la saynète vaudevillesque. Lorsqu'un livre lui prête des propos si violents, si amers, que l'on imagine que ces confidences n'ont pu être dites et recueillies qu'un jour de vague à l'âme. Sous le coup de l'émotion ou du ressentiment. Pour être retranscris tels quels, dans leur crudité et leur cruauté. "''Il n'est pas digne... Nicolas, il ne fait pas Président de la République. Il a un réel problème de comportement''". Ou encore : "''Un homme qui n'aime personne, même pas ses enfants''".

Pages

Publicité