Interview d'une entrepreneure

avec
FemmesPlus : Aviez-vous, petite, le souhait de diriger une entreprise ? Nelly Biche de Bère: Pas du tout. Diriger n'est pas un but en soi pour moi, j'ai mon entreprise pour pouvoir être libre dans la création. Pensez-vous qu'il y a des freins pour devenir chef quand on est une femme? Trouvez-vous que le monde de l'entreprise est sexiste ? C'est certain, le monde du travail ne donne pas les mêmes opportunités aux femmes. Lorsque les discussions masculines sur les problèmes au travail deviennent trop sexistes, je quitte la pièce pour une raison ou une autre. J'évite de me battre frontalement car cela n'avancerait à rien... Mais ma hargne s'en trouve décuplée. Quelle "plus" une femme chef d'entreprise peut-elle apporter ? Les femmes sont plus efficaces, plus pragmatiques et elles peuvent faire plusieurs choses en même temps. J'ai personnellement plus de facilités à travailler avec les femmes car nous sommes sur la même longueur d'ondes.

Les derniers articles
Propos recueillis par Bérangère Lepetit

FemmesPus : Au regard de vos travaux, pensez-vous que la place des femmes au sein de l'entreprise est en train d'évoluer ? Nicole Notat : Je note des progrès dans les engagements que les entreprises prennent pour assurer la mixité au sein de leurs salariés. En revanche, les postes de direction sont encore pour la plupart occupés par des hommes. Il suffit de regarder la composition des Conseils d'Administration pour mesurer à quel point le fossé est immense entre les intentions et la réalité ! Il y a encore du chemin à faire. Quelles solutions concrètes proposez-vous pour promouvoir les responsabilités des femmes dans l'entreprise ? Les leviers d'actions existent, reste aujourd'hui à les mettre en œuvre. II serait nécessaire de prendre en compte l'exigence de mixité dès le processus de recrutement. Et effectuer ensuite régulièrement des examens du développement des compétences et des qualifications, pour éviter que la même personne végète à un même poste de longues années. Dans la sphère privée, un meilleur partage des tâches permettrait que les contraintes familiales ne soient plus entièrement à la charge des femmes comme c'est encore trop souvent le cas.
Publicité