Les derniers articles
Marc Fiorentino

À l’approche du referendum, l’Italie est sous pression. Rien ne va plus en Italie. Même si la bourse italienne a un peu profité de l’emballement des marchés des derniers jours, Milan affiche la pire performance boursière de l’année. Un baisse de plus de 20%. Et les taux d’emprunt italiens continuent à remonter. Au-dessus de 2%, un écart de plus de 50 points de base avec l’Espagne.
C'est la mode. Une mode amplifiée par la victoire de Trump. Tous les candidats à l'élection française sont soudainement devenus anti-establishment, anti-système, anti-élite. C'est assez drôle et assez affligeant à la fois. Voici comment le Larousse définit l'establishment : "Ensemble des gens en place qui contrôlent l'ordre établi et cherchent à se maintenir".
Je suis très surpris... Je suis surpris par la facilité avec laquelle on nous explique maintenant que l’élection de Trump était finalement prévisible, voire évidente, et je suis surpris d'apprendre que la présidence de Trump est en fait une super nouvelle pour l’économie des États-Unis et l’économie mondiale, et donc pour les marchés. En fait tout va bien. Et moi qui croyais que c'était historique.
Alors que les marchés jouent à se faire peur avec la crainte d'une victoire de Trump, une gagnante, incontestable, a déjà émergé de ces élections américaines. Ce n'est pas Hillary Clinton qui, si elle gagne, sera un des leaders américains les plus impopulaires lors de son élection. La gagnante de ces élections est Michelle Obama. Elle a émergé comme une future candidate crédible aux présidentielles.
Spectaculaire! Historique ! Les experts et économistes qui défilent ne savent plus quel terme employer pour qualifier la baisse du chômage en septembre. Même les membres d'un gouvernement à la dérive n'osent pas être aussi triomphalistes. Nos voisins allemands ou anglais doivent observer avec étonnement une telle célébration alors que nous continuons à avoir un taux de chômage dramatiquement élevé.
C'est ce que je me tue à vous répéter depuis des semaines. Son unique but est de valoriser sa marque en créant un média pour la classe moyenne blanche américaine, un média qui connaîtra un succès sans précédent pendant la présidence d'une Hillary Clinton totalement impopulaire. Le Financial Times révèle ce matin que Trump, par le biais de son gendre, est déjà en négociations pour un réseau télé.
L’agitation continue sur les marchés : ce qui se passe sur les marchés depuis trois jours est passionnant. Et extrêmement surprenant. Surprenant parce que c’est la première fois depuis bien longtemps que les marchés réagissent normalement aux bonnes vieilles règles des marchés de l’époque des dinosaures comme moi.
Le FMI tire la sonnette d’alarme sur la dette mondiale. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le FMI publie chaque semaine, depuis quelques semaines, un rapport alarmant. Des rapports qui passent plus ou moins inaperçus et qui ont peu d'impact sur la politique des gouvernements des pays développés.
C'est une vraie surprise. L'OPEP a décidé à Alger de réduire sa production. Une surprise et un tournant : les Saoudiens veulent tourner la page de la surproduction et des cours en chute libre. Ils sont à la manœuvre pour remettre de l'ordre sur le marché du pétrole.L'impact de cette décision sera majeur même si l'OPEP respecte rarement ses accords et ne représente que 40% de la production mondiale.

Pages

Publicité