Les derniers articles
Barack Obama

Vidéos People
Il est la carte de Donald Trump pour unifier le parti républicain. Discipliné, poli, discret, Mike Pence es tout l'inverse du milliardaire qui l'a choisi comme colistier jeudi dernier. Alors quelle est sa mission pendant et après la convention de Cleveland ?
Vidéos People
Twitter s'est ouvert au public le 13 juillet 2006. De Barack Obama, au pape François, du raid menant à la mort de Ben Laden aux attentats de Charlie Hebdo : découvrez les 10 tweets qui ont marqué l'histoire du réseau social.
Vidéos People
Le démocrate Bernie Sanders a officiellement apporté son soutien mardi à Hillary Clinton, deux semaines avant la convention démocrate qui doit la désigner comme la candidate du parti à l'élection présidentielle américaine.
Vidéos People
Hillary Clinton dispose désormais du soutien inconditionnel de Barack Obama pour sa campagne. L'ancienne secrétaire d'État vient de surcroît de bénéficier de l'indulgence du FBI qui décide de ne pas l'inculper pour 'l'affaire des e-mails classés secret-défense. À cette annonce, Donald Trump n'a pas tardé à réagir : "Elle serait une présidente tellement mauvaise... Une pouilleuse".
Vidéos People
Donald Trump a vivement critiqué les recommandations du FBI de ne pas poursuivre Hillary Clinton pour l'utilisation de sa boîte mails privée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. Le candidat républicain à la présidentielle américaine a dénoncé un système "corrompu, truqué et honteux".
Vidéos People
Soulagement pour Hillary Clinton : le FBI recommande de ne pas poursuivre la candidate à la Maison Blanche concernant ses mails privés, même si elle a fait preuve d'une négligence "extrême" dans cette affaire, notamment en utilisant son serveur privé pour faire circuler des mails classés secrets.
Vidéos People
Le candidat républicain a essayé d'exploiter le Brexit comme argument politique. Son parallèle avec sa politique n'a pas convaincu. Trop empressé, de passage au Royaume-Uni pour affaires, Donald mélange les genres et fait le bonheur de la campagne démocrate.
Vidéos People
La candidate démocrate à la Maison Blanche a défilé dimanche à New York pour la Gay Pride, où une immense foule a appelé à la tolérance et célébré la mémoire des 49 victimes du massacre d'Orlando. "Il y a un an, l'amour triomphait dans notre plus haute cour. Et pourtant les Américains LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, ndlr) font encore face à trop de barrières. Continuons à manifester jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas", a écrit sur Twitter Hillary Clinton.
Vidéos People
Le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump semblait déterminé dimanche à exploiter l'attentat d'Orlando pour se forger une image d'homme à poigne, une stratégie qui lui a profité depuis les attentats de Paris. Pourtant, selon un sondage, Hillary Clinton est perçue par les Américains comme bien plus capable de gérer une crise internationale que Donald Trump, mais les électeurs sont moins sûrs quand on leur parle de terrorisme et de l'organisation Etat islamique. Sur ce sujet, il fait jeu égal dans certains sondages.
Vidéos People
Hillary Clinton et Donald Trump ont reporté leurs rassemblements après l'attaque d'Orlando, en Floride, qui a fait au moins 50 morts entre samedi et dimanche. La candidate démocrate à la présidentielle américaine qui devait se rendre dans le Wisconsin avec Barack Obama pour lancer officiellement sa campagne, a décidé d'abandonner cette idée. Donald Trump a de son côté annulé un rassemblement électoral prévu lundi dans le New Hampshire.
Vidéos People
Invité sur le plateau de Jimmy Fallon dans " The Tonight Show ", le Président des Etats-Unis a conseillé à Bernie Sanders, de ne pas pousser trop loin la rivalité. Après la victoire d'Hillary Clinton à la primaire démocrate pour la Maison Blanche, Barack Obama lui a transmis ses félicitations.
Vidéos People
AINSI VA LE MONDE. La Corée du Nord voit d'un bon oeil la candidature de Donald Trump à la Maison-Blanche, se réjouissant des bénéfices stratégiques potentiels de sa présidence. Deux raisons à cet engouement : la possibilité de voir le contingent militaire américain quitter la Corée et l'inquiétude de Séoul de le voir l'emporter.
Vidéos People
AINSI VA LE MONDE. Lors d'un meeting en janvier, Donald Trump avait annoncé avoir récolté 6 millions de dollars pour les vétérans. Cinq mois plus tard, les journalistes qui ont enquêté n'ont pas retrouvé trace des versements. La conférence de presse, organisée mardi dans la Trump Tower, a tourné au règlement de comptes.
Vidéos People
Donald Trump a franchi un cap historique jeudi en atteignant la majorité de délégués requise pour l'investiture républicaine à la présidentielle américaine. L'homme d'affaires a par ailleurs accepté de débattre avec Bernie Sanders. Pour le challenger d'Hillary Clinton, c'est l'occasion de trouver un nouvel élan avant la primaire décisive de Californie. Du coté de la favorite démocrate, on dénonce un numéro de cirque ridicule.
Vidéos People
S'il est élu, Donald Trump promet d'annuler l'accord de Paris sur le climat dans les 100 premiers jours de son mandat. Le candidat républicain a annoncé qu'il suspendrait également les paiements des Etats-Unis aux programmes des Nations-Unies pour stopper le réchauffement climatique. Il s'exprimait dans le Dakota du Nord, un Etat où la production de pétrole de schiste représente un poids important dans l'économie.
Vidéos People
La candidate démocrate a essuyé un coup dur mercredi. Le rapport de l'audit gouvernemental a confirmé qu'Hillary Clinton aurait fait l'usage d'une messagerie privée lorsqu'elle pilotait la diplomatie américaine. La favorite du camp démocrate à la présidentielle maintient qu'aucun de ces courriels n'était classifié. Des révélations qui entretiennent l'image d'une personne cachotière qui met en danger l'État. Donald Trump, son rival a affirmé que Hillary Clinton était une personne "malhonnête".
Vidéos People
AINSI VA LE MONDE. Dans son dernier clip de campagne, posté directement sur Instagram, Donald Trump attaque directement le couple Clinton en relayant des témoignages d'agressions sexuelles contre Bill Clinton au moment où il exerçait comme président des États-Unis. L'argument du candidat républicain semble avoir touché les Américains. Au regard des derniers sondages, le milliardaire passerait devant sa concurrente dans la course à la Maison-Blanche.
Vidéos People
Anthony Senecal, qui a été pendant 17 ans le majordome de Donald Trump, a choqué par des propos qu'il a tenus dans une publication faite sur sa page Facebook. L'octogénaire a notamment appelé au meurtre de Barack Obama: "Il aurait dû être fusillé comme un agent ennemi".
Vidéos People
Bernie Sanders a remporté, dans la nuit de mardi à mercredi, la primaire démocrate de Virginie-Occidentale, aux États-Unis. Malgré sa défaite, Hillary Clinton reste très largement en tête de la course à l'investiture de son parti. Côté Républicains, c'est Donald Trump qui l'a emporté.
Vidéos People
Vendredi, lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche, Barack Obama n'a pas manqué à rappeler que le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump n'a pas les compétences pour devenir président des États-Unis. "Ce n'est pas du divertissement. Ce n'est pas une émission de télé-réalité. C'est une campagne électorale", a-t-il lancé, en direction du milliardaire.
Vidéos People
"Une brute", "un escroc", "un raciste" , "un fanatique religieux"... le parti républicain n'assume pas son candidat. Le site internet "The Hill" recense plus de 100 personnalités du parti conservateur qui se sont engagés à ne pas voter pour le milliardaire parmi elles, la famille Bush. Le dernier désaveux en date : celui du président de la Chambre des représentants, l'un des plus hauts responsables du parti républicain, Paul Ryan. Il a estimé qu'il n'était pas prêt à soutenir le milliardaire en l'état actuel des choses.
Vidéos People
Aux Etats-Unis, Donald Trump est désormais seul en lice chez les Républicains pour l'élection présidentielle, il devrait donc être investi. Cependant, le malaise persiste dans le parti. Pour la première fois depuis l'abandon des deux derniers candidats aux côtés de Trump, le président de la Chambre des représentants, l'un des plus hauts responsables du parti républicain Paul Ryan a estimé qu'il n'était pas prêt à soutenir le milliardaire en l'état actuel des choses.
Vidéos People
En une nuit, tous les espoirs du front anti-Trump ont volé en éclat. Le milliardaire populiste a terrassé mardi Ted Cruz, son dernier rival de poids, et a désormais la quasi certitude d'être le candidat des républicains à la présidentielle de novembre. Pris au piège, le parti républicain va-t-il se rallier à celui qu'il a si souvent combattu ?
Vidéos People
OEIL DU WEB. Le milliardaire Donald Trump a terrassé mardi Ted Cruz, son dernier rival de poids qui a finalement jeté l'éponge. Il a désormais la quasi certitude d'être le candidat des républicains à la présidentielle, laissant présager un match contre la démocrate Hillary Clinton. Le compte officiel Twitter de la série se pince pour y croire. La presse, elle, est assez dure à l'image du Daily News.
Vidéos People
Ted Cruz, le très conservateur candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine, a tout misé sur l'Indiana, sa dernière chance pour contrer Donald Trump. Elle est mince.
Vidéos People
Aux États-Unis, les électeurs de l'Indiana votent ce mardi pour les primaires républicaines et démocrates. Cet État conservateur du Midwest est la dernière chance pour les concurrents de Donald Trump de lui barrer la route. Une victoire dans l'Indiana rapprocherait le milliardaire du seuil des 1237 délégués lui assurant d'office l'investiture américaine. De leurs côtés, ses rivaux dont Ted Cruz s'accrochent tant bien que mal face à la tornade Trump.
Vidéos People
OEIL DU WEB. Il y a quelques jours Barack et Michelle Obama défiaient le prince Harry et la reine Elizabeth, dans le cadre des Invictus Games, sorte de jeux olympiques pour les blessés de guerre. Aujourd'hui, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, s'en mêle. Dans une vidéo, il se met à faire des pompes et affirme que son pays va cartonner.
Vidéos People
Dans la nuit de jeudi à vendredi, lors d'un meeting à Costa Mesa du favori à l'investiture chez les Républicains Donald Trump, plusieurs douzaines de manifestants ont décidé de bloquer le trafic. Ils ont notamment attaqué des voitures des forces de l'ordre, venues pour assurer la sécurité du magnat de l'immobilier.
Vidéos People
"Stop Donald Trump !, Stop Donald Trump !" Dimanche 1er mai, des centaines d'habitants de Los Angeles (Etats-Unis), défilaient dans les rues pour dénoncer les idées, jugées racistes, du candidat à l'investiture républicaine.
Vidéos People
Voici un extrait de l'émission de survie Running wild this Bear Grylls à laquelle a participé Barack Obama en Alaska. Dans cette séquence, on voit le président des Etats-Unis déguster un saumon à moitié mangé par un ours.

Pages

Publicité