L'épaisseur de notre portefeuille tient plus aux cartes de fidélité qui s'accumulent qu'aux liasses de billets. Alors, est-ce que ce sont de réelles opportunités ?
Supermarchés, esthéticienne, boutiques... Tous nous promettent promos et cadeaux à gogo ! Faisons le tri pour y voir plus clair.
On se sentira plus légère après... voire plus riche ?

La carte du supermarché

Exemples : Carrefour, Leclerc, Cora, Champion... les grands distributeurs proposent tous une carte de fidélite. Ce n'est pas le cas des hard discount, type Lidl ou Leader Price.

+a vaut le coup si : - La carte est gratuite.- On achète souvent des produits de la marque du distributeur, sur lesquels on a une réduction immédiate (en général 5 %).- On fait les courses pour au moins deux personnes et une fois par semaine, histoire de totaliser 1 ou 2 euros sur notre cagnotte à chaque passage à la caisse.

Publicité
On laisse tomber si : - On ne fait jamais nos courses au même endroit.- On ne pense jamais à emporter la carte ni à la sortir à la caisse (ceci dit, les caissières ont en général la bonne idée de nous poser la question).- L'établissement essaie toujours ne nous pousser à payer en plusieurs fois (ou le mois prochain).- On ne passe dans ce magasin qu'une fois tous les 36 du mois pour acheter une bouteille de vin en dépannage.

Vivre gratis mode d'emploi | Baisser la note à la caisse | Cuisine chic et pas chère | FemmesPlus de pouvoir d'achat !

Publicité
Publicité