Forcément, on se dit que l'été, le pays tourne au ralenti. Et que, par conséquent, l'envoi du CV attendra bien le mois de septembre. Ou octobre. Grave erreur ! C'est au contraire le meilleur moyen pour que votre CV soit tout simplement noyé dans le flot des candidats qui pensent, comme vous, que l'été les entreprises ne recrutent pas.

De plus, il faut aussi tordre le cou à une autre idée reçue : il y aurait une chute vertigineuse du nombre d'annonces diffusées par l'ANPE en juillet-août. Faux. La preuve : selon les statistiques de l'ANPE, il y a eu environ 273 000 annonces diffusées en juillet 2004, 240 000 en août et 289 000 en septembre. Soit, un écart maximum de seulement 50 000 annonces.
Des chiffres que confirme volontiers Guillaume Semblat, directeur général du site Internet RegionsJob.com : "Pendant la période estivale, on enregistre une baisse d'environ 10 % du nombre d'annonces diffusées, ce qui est finalement assez faible". Des chiffres qui s'expliquent par une autre approche des vacances : "Aujourd'hui, les Français ne posent plus cinq semaines de congé pendant l'été. Ils préfèrent morceler leurs vacances sur l'ensemble de l'année. Du coup, les entreprises continuent de fonctionner en juillet-août, même si l'économie est bien sûr un peu ralentie".

Un changement d'habitudes qui a ses avantages. En effet, la concurrence, parfois élevée sur certains postes, est du coup beaucoup moins dure pendant l'été. Car, vacances obligent, les candidats potentiels n'achètent plus la presse spécialisée et oublient la case ANPE pendant près de deux mois. Résultat, les chances de décrocher un premier entretien sont démultipliées. Et les recruteurs, moins surchargés par un trop grand nombre de candidatures, sont souvent beaucoup moins stressés. Donc plus à l'écoute et plus détendus. "Il y a vraiment de belles opportunités à saisir pendant l'été. Et c'est d'autant plus facile d'en profiter, qu'on a constaté sur cette période une baisse d'environ 10 % des chercheurs d'emploi sur notre site. Résultat, la concurrence est moins dure et les possibilités d'obtenir au moins un premier rendez-vous sont plus grandes" explique le patron de RegionsJob.com.

"Postuler en maillot de bain et sandales"

Du coup, il est conseillé de lancer un maximum de contacts. Et pourquoi pas, d'y aller au culot. En tentant, par exemple, une série de candidatures spontanées pendant l'été. Avec un objectif simple : chercher à rencontrer directement le recruteur, via la direction des ressources humaines (DRH). Car pendant les vacances, beaucoup de secrétaires sont absentes. Ce qui permet d'éviter les barrages téléphoniques...

Publicité
Autre conseil : ne pas se relâcher et continuer à faire le tour des sites Internet habilités à diffuser des offres d'emplois, comme Cadremploi, Keljob, Monster ou Regionsjob. En n'hésitant pas à déposer son CV en ligne.Sans oublier d'effectuer une "veille" autour de ses candidatures par la suite, comme le conseille Guillaume Semblat : "Aujourd'hui, même si on part en vacances à l'autre bout de la planète, on peut généralement toujours trouver un cybercafé pour se connecter sur Internet. Comme en juillet-août l'activité est quand même ralentie, l'idéal c'est d'aller faire un tour sur Internet tous les 3 ou 4 jours. Comme ça, on est sûr de ne rien rater. Du coup, si une opportunité se présente, on peut même postuler depuis le Vietnam en sandales et en maillot de bain pour un poste de cadre supérieur situé en Bretagne ! Grâce à Internet, tout devient possible".
Publicité