Que nos cheveux soient gras ou manquent de vitalité, qu'on soit écolos, ou qu'on veuille faire des économies, on peut toutes avoir envie d'arrêter le shampoing industriel. No-poo, low-poo, water-only... FemmesPlus fait le point sur les alternatives avec Corinne De Leenheer, spécialiste des produits capillaires naturels.

© iStock

Stop au shampoing : quels sont les intérêts ?

Pourquoi arrêter le shampoing industriel ?

Les shampooings disponibles dans le commerce traditionnel sont majoritairement issus du monde de la pétrochimie. Dans leur composition, on retrouve des sulfates peu onéreux mais agressifs qui décapent le cuir chevelu et la fibre capillaire et qui sont issus du monde du nettoyage industriel (ammonium lauryl sulfate / l’ammonium laureth sulfate) ou le diethanolamine (DEA) et le triethanolamine (TEA) qui sont également agressifs et corrosifs.Les shampooings industriels contiennent également des silicones et polymères qui gainent le cheveu mais qui ont un impact environnemental désastreux. On y retrouve également d’autres composants suspects comme le methylthiazolinone, classé dans la catégorie des substituts aussi dangereux que les fameux parabènes. La liste de ces composants est assez longue malheureusement...

Quels sont les bienfaits de l’arrêt du shampoing industriel ?

Publicité
L’arrêt du shampooing chimique et industriel a un impact positif sur la qualité de la peau et du cheveu. Après une phase de transition pendant laquelle on dégorge la peau et les cheveux des silicones et produits chimiques, la peau retrouve son équilibre naturel. La pousse est alors plus rapide et les cheveux sont plus forts, brillants et en santé. On collabore également à la réduction de la pollution. En consommant des shampooings qui ne contiennent que des éléments doux et végétaux, on limite notre impact sur les produits chimiques déversés dans la nature. Si on utilise des shampooings solides, on réduit encore plus fortement l’impact environnemental en ne polluant plus et en diminuant la production de flacons (moins d’eau, moins d’électricité, plus de flacons jetés).
Publicité

Photos. Elle s'inspire de tableaux connus pour coiffer ses clientes

Edvard Munch - Le cri

Van Gohg - La nuit étoilée

Georgia O'Keeffe - Red Canna

Autres diaporamas

Publicité