Nom : Valérie Laporte Volatier
Profession : A mi-chemin entre le coach pur et "relookeuse"... La décoratrice d'intérieur !
Entreprise : Les murs ont des oreilles
Spécificité : Le cahier d'idées
Objectif : "Il faut que le client ait tous les éléments pour pouvoir se débrouiller seul."

Du coach, elle a l'effacement. D'ailleurs, ses idées ne sont que le fruit de ses clients qu'ils doivent pouvoir se réapproprier facilement une fois le process terminé. ''"Certaines personnes se sentent juste un peu perdues (face à la multiplication des magasins et magazines de déco, des "tendances"...). Elles veulent simplement qu'on les écoute, qu'on les guide dans leur démarche..."'' Alors, c'est ce que fait Valérie. Questionnaire complet, visite guidée : "La rencontre révèle ce dont les clients ont vraiment envie et besoin. Ce sont eux. Moi, après, je dois juste tirer les bons tiroirs dans ce qu'ils m'ont raconté !"
 

''"Il est capital que le courant passe pendant cette rencontre. Qu'il y ait des doutes, c'est normal, mais la confiance doit être réelle et le client doit être convaincu par sa démarche''", explique Valérie Laporte Volatier. En outre, ''"je ne refais pas une déco en deux temps trois mouvements... Cela m'est arrivé une fois, et cela a été un fiasco. On a dû tout recommencer !"''
Par contre, si ça marche, ça marche vraiment. Son truc à elle, c'est d'établir un cahier d'idées, qui contient mille et un petits détails parmi lesquels le client pourra piocher. L'idée, c'est vraiment que les clients aillent à leur rythme et qu'ils puissent s'approprier les idées et leur future déco. C'est une façon de leur dire ''"Ce cahier, c'est votre truc à vous, qui est, sans que vous vous en aperceviez, un peu votre création. C'est de vous, même si vous n'en avez pas l'impression !"''.

Comment cela se passe ?

1ère étape : le "questionnaire" La 1ère rencontre entre Valérie Laporte Volatier, et son/ses client(s) se déroule chez eux et dure environ deux heures. """Il faut prendre le temps de se connaître, poser les questions nécessaires, quelques questions psy bien sûr ("Comment étiez-vous quand vous étiez petit ? Des adjectifs pour vous décrire..."). L'apparence (couleurs, parfum préférés ...), la vie sociale et professionnelle, l'idée de la maison "idéale", la maison au quotidien (que font les enfants, travail à la maison, qui prend les décisions...)"''. Enfin, le passage obligé, c'est la visite guidée du logement actuel. ''"Pendant cette visite, on va définir ce qui plait et ce qui ne plait pas, ce que le client a et ce qu'il veut conserver, ce qu'il veut tout jeter, et ainsi de suite..."''

2ème étape : la confection du "cahier d'idées déco" La rencontre passée, la décoratrice s'isole pendant près de deux semaines afin d'établir un "cahier d'idées", qu'elle remettra à son client lors de leur prochaine rencontre. Ce cahier synthétise les goûts et les modes de vie du client, décide d'une orientation et propose des idées de déco et d'aménagement (Comment je placerais les meubles, les couleurs sur les murs, les éclairages...), établit un carnet d'adresses, avec les prix, les références et des indications très précises sur la couleur, les matières et les distributeurs (Valérie récupère même les échantillons...)''"Il faut que ce soit précis et ne pas juste dire "là vous pouvez mettre du jaune !" (...) Il faut que le client ait tous les éléments afin de se débrouiller seul, en s'appropriant cette déco."''

Parfois, Valérie fait plusieurs propositions qui correspondent au profil du client, voire établit deux cahiers différents pour une seule et même pièce.

Publicité
3ème étape : remise du dossier et concertation Cette concertation sert à ajuster les trucs qui ne conviendraient pas. Si tout est bien fait, son travail s'arrête là et le client a toutes les clés en main pour faire sa déco selon ses indications. Il arrive néanmoins que le processus recommence, en cas d'incompréhension majeure ou d'hésitations...

Publicité