Ne pas être jugée

Le silence des femmes qui trompent leur mari est souvent lié à la peur du regard de la famille et, avant tout, des enfants lorsqu'il y en a. Leur image de mère est pour elles incompatible avec celle d'une femme menant une double vie.

Publicité
"Quoiqu'on en dise dans les médias, l'infidélité chez les femmes reste plus honteuse que chez les hommes. Les hommes se sentent valorisés par leur infidélité, ils se flattent d'être des séducteurs. Ce n'est pas le cas chez les femmes. C'est pourquoi, la culpabilité est chez elle plus vivace", explique le Dr Patrice Cudicio, sexologue.

Publicité