8. Est-il bon vivant ou alcoolique ?

Publicité
Après deux ou trois soirées, vous constatez chez l'autre une fâcheuse tendance à se retrouver dans un état d'ébriété prononcé... Il (ou elle) est alors très entreprenant(e) ou devient particulièrement enflammé(e). Vous vous posez des questions...

Le test : Organisez des soirées en tête-à-tête au jus de fruits, un week-end à la campagne loin du premier bistrot... et évaluez sa capacité à être sobre ET sexuellement actif (ou active) !

Est-ce bien grave ? Ne pas pouvoir se passer d'alcool est une maladie dont vous ne pourrez pas le (ou la) guérir, mais vous pourriez lui donner une bonne raison de se soigner.

Publicité