Il a souvent quelque chose à se faire pardonner

Il n’y a pas de 'coureurs' sans 'jupons'. Avec eux, la vie est émaillée de coups de canif dans le contrat. Plus ou moins étalés plus ou moins bien vécus.

 

Les avantages:

Publicité
Toujours un peu coupable, en parole, en pensée ou en acte, le séducteur est généralement en dette vis-à-vis de sa femme. Ce qui avec un brin de perversité de sa part à elle, peut s’avérer commode. On peut lui faire 'payer' ses frasques au sens propre, par des cadeaux, mais aussi avec toutes sortes  d’exigences; de l’exécution des corvées aux caprices de star...

 

Lire aussi:

Infidélité: faut-il pardonner?

Publicité