Attention les gnangnans
Attention les gnangnans, ce bouquin n'est pas pour vous ! Corinne Maier (celle-là même qui avait dénoncé la glandouille à EDF dans "Bonjour paresse") a signé un nouvel opus. Un opus ? Un scud plutôt. Après s'être attaquée à l'administration attitude, la voici qui dénonce maintenant la mater way of life. C'est "Les vacances" de Foresti puissance 12, humour désopilant compris.
De sa plume acide, alerte et absolument impertinente, Corinne Maier dénonce à tout va, et en quarante bonnes raison de plus pondre, le calvaire de la Merdeuf (la mère de famille...).

 

L'enfant est un monstre
En bref, vouloir un enfant (pire, des enfants...), est une aspiration tarte, l'accouchement une torture, c'est un tue-l'amour (''"imaginons "9 semaines et demi" avec des enfants dans la pièce d'à côté ?"''), un repousse-copains, une atteinte à la liberté (d'aller au ciné sur un coup de tête et de faire le tour du monde)...
En plus de cela, Madame Maier affirme (et démontre) que l'enfant est un monstre. Il est cruel, bruyant, exigeant, (il pleure et il fait caca....), il est conformiste, il est un pousse-conso (tiens, d'ailleurs, il est un allié du capitalisme), une occasion de corvées (les anniversaires, Mc Do, Noël...), un motif avéré de culpabilisation (surtout pour la Merdeuf), il faut s'en occuper, l'habiller, le nourrir, l'éduquer, l'endormir et puis l'éveiller. Corinne sait de quoi elle parle, elle a deux enfants...
Mais comme un mal n'arrive jamais seul, elle a aussi remarqué que cet adorable bambin est en fait notre meilleur ennemi, un danger, un fléau, un risque non couvert par Axa ni la Sécu : dans ce Tanguy en puissance dort un futur pique-assiette planétaire...

 

La France est enfantophile
Le pire est que l'on y est condamné. D'abord, on ne peut (presque) plus lui taper dessus et il est super tendance. Oui, la France est enfantophile. La preuve, elle caracole au hit-parade de la fécondité avec un taux à 1,94...
C'est au nom du libre arbitre et de la liberté, pour préserver nos droits, comme celui de s'amuser encore et toujours (surtout sans eux) et de conserver nos amis que Corinne nous exhorte à ne plus nous reproduire, à dire beurk à nurseryland.

le pire, c'est la famille !

Et c'est aux femmes qu'elle s'adresse au premier chef (de toute façon, elle a bien remarqué, et nous aussi, que l'homme disparaît souvent avec la paternité)... Perfides ! Et de citer la grande Simone (de Beauvoir) dans le "Deuxième sexe" : "La maternité est un obstacle à la transcendance"... Décryptez : devenir mère nous rend plutôt cons... Il n'y a qu'à regarder comment on leur parle pour s'en convaincre. La maternité, dénonce Corinne Maier, est un piège pour les femmes : le culte de l'enfant pèse lourd elles, alors qu'elles ont déjà un boulot et 80 % des tâches ménagères à assurer.

Publicité
Bonjour névrose, coucou psychose Mais pas de panique maman. Corinne est une coquine. Quand elle fait l'apologie des "Childfree", les associations et autres résidences anglo-saxonnes qui prônent le "no gosse", quand elle nous prédit : ''"Les enfants, ce n'est rien, s'ensuit le pire : la famille. Bonjour névroses, coucou psychose !"'', ce n'est pas pour faire de nous des objecteurs de conscience de la natalité, mais plutôt pour nous obliger à ouvrir les yeux sur le fait qu'il faudrait être songer à mieux vivre avant d'enfanter. Style, changeons le monde d'abord, révisons nos modes de vie, de pensée comme nos modèles économiques... Corinne Maier nous interroge pertinemment: ''"Une croissance pour acheter des téléphones portable et des machines à laver ?", "Pourquoi se décarcasser pour faire un futur exclu ?"''. Elle dénonce ce petit train-train conformiste qui nous conduit direct dans le mur, nous et nos rejetons avec, à force de capitalisme aveugle et de colonialisme rampant, et conclut : ''"Je préfèrerais ne pas avoir d'enfants. Ne pas travailler. Ne pas regarder le JT. Ne pas collaborer à la compétition économique"''. Un appel en forme de coup pied au derrière. Merci maman !
Publicité

Plus d'infos !

No kid, Corinne MaierLe site des éditions MichalonLe site de Corinne MaierOn discute des aléas de la maternité sur les forums !