Double vie ou simple aventure?

Publicité
'C'est la durée, bien sûr qui fait la différence', répond le Dr Patrick Blachère psychiatre et sexologue (1). 'Une relation extraconjugale qui est suffisamment longue pour qu'il existe un attachement affectif entre les deux personnes peut être considérée comme une double vie. Mais les cas où il existe réellement deux familles sont assez rares, je n'en ai rencontré que trois au cours de ma carrière.' Cependant, on estime  à environ 10% le pourcentage d'enfants supposés être de leur père et portant le génome d'un autre... Et les cabinets de notaire bruissent de ces histoires de fils ou de fille cachés, découverts lors d'un héritage.
Publicité