Faut-il accepter?

Publicité
'On peut constater l'infidélité de son conjoint et ne pas avoir envie pour autant de le quitter', constate le Dr Patrick Blachère, psychiatre et sexologue. 'Certains souhaitent maintenir le couple envers et contre tout pour les enfants, pour des raisons matérielles, parce qu'ils éprouvent encore de l'amour ou de la tendresse et savent que la fidélité n'est pas une chose naturelle.' Dans ce cas, mieux vaut être claire sur ce que l'on attend de l'autre par la suite: la transparence et la franchise  en cas de récidive, la discrétion parce que l'on a pas envie de tout savoir ou une fidélité désormais sans faille...Il faut savoir renégocier le contrat pour refaire naître la confiance  
Publicité