Ne vous en voulez pas de ne rien avoir vu…

Publicité
Lorsque la double vie du conjoint dure et que l'on finit par le 'découvrir', on se demande parfois comment on a pu être à ce point aveugle. 'Il peut s'agir d'un déni,' explique le Dr Patrick Blachère, psychiatre et sexologue. 'C'est une sorte de réflexe de défense archaïque. Quand on est sidéré par un événement trop traumatisant, on peut l'effacer de son champ de conscience pour pouvoir continuer à vivre. Un autre mécanisme est la dénégation: on sait que l'on sait mais l'on n'en veut rien savoir. Dans ce cas on a des réflexions comme: 'Si mon mari me trompait bien sûr, je m'en apercevrais, il ne m'apporterait pas de fleurs.' Il ne faut pas s'en vouloir, après-coup, de ces réactions : elles sont juste le signe que la réalité était à ce moment-là trop difficile à 'digérer' psychiquement.'
Publicité