L'infidélité, une pratique surtout masculine?

Publicité
'Pour tromper il faut être deux. Et le plus souvent quand la liaison reste cachée c'est que les deux sont mariés', constate Me Marie-Dominique Flouzat-Auba, avocate. Toutefois on observe une différence en terme de vécu: 'Pour les hommes il semble plus facile d'avoir en même temps une histoire de couple et une liaison. Tant qu'ils ne sont pas découverts, ils vivent très bien ce double attachement. Les femmes paraissent avoir plus besoin de pérennité, elles mettent plus d'affectif dans leurs relations', remarque le Dr  Patrick Blachère, psychiatre et sexologue. Mais dans tous les cas 'il est naturel d'être infidèle, la fidélité demande donc un effort.' Pourquoi parvient-on à maintenir cet effort? Pourquoi à un moment le relâchons-nous? 'C'est ce qui en fait la difficulté mais aussi la richesse  de la relation. La révélation d'une infidélité génère forcément une crise et de la souffrance, mais de cela peut renaître un couple plus solide', conclut le psy.  

Publicité