Il a avoué et s

Il avoue et se repent

La situation : C'est vrai, il vous a trompé, une ou plusieurs fois, mais quand il a compris ce qu'il risquait il s'est autoflagellé et a totalement changé.

Que penser de l'aveu ?

"Dans le cas où l'infidèle regrette amèrement, je ne conseille pas aux infidèles d'avouer à leur conjoint(e) ce qu'ils ont fait. Parce que l'on ne souffre pas de ce que l'on ne sait pas. Et dans l'aveu, on cherche à se soulager", explique le sexologue Gérard Leleu.

Mais, pour la psychothérapeute Sylvie Tenenbaum, "les femmes ont besoin de sentir que le repentir est sincère pour pardonner, pour renouveler leur confiance". "Les excuses comme 'Je ne te l'ai pas dit pour ton bien, c'était pour t'aider', je n'y crois pas du tout !", affirme-t-elle encore. "L'infidèle ne peut pas se rendre compte qu'il a mal fait et fait du mal, intentionnellement ou non, s'il ne se juge pas lui-même coupable vis-à-vis de la personne offensée".

Qu'est-ce que cette infidélité signifie pour le couple ?

Qu'il y a de l'amour ! "Eprouver un regret sincère, avouer, demander pardon, demander une seconde chance révèlent de profonds sentiments que l'infidèle exprime par ses gestes, ses paroles ou ses actes".

Faut-il pardonner ? Et après ?

Publicité
"Si l'acte de faute est reconnu et que le pardon est demandé avant que vous ne découvriez le pot-aux-roses, dans ce cas, 'faute avouée, à moitié pardonnée' mérite réflexion !"Attention, quand on a pardonné, l'infidélité ne doit pas servir d'argument lors de disputes du couple, il faut "vivre avec" sans l'oublier ni en garder rancune.

Publicité