Portrait robot de l'infidèle

Et les hommes alors ?
Oups, on allait les oublier ! Ils ont pourtant été plus de 700 à répondre à l'enquête FemmesPlus... Voyons voir.

Reprenons dans l'ordre...
Pour eux, l'infidélité, c'est bien au lit que ça se joue ; la moitié l'affirment (le confirment ?), 18 % pensent qu'un bisou suffit et 27 % que penser à quelqu'un d'autre suffit...
L'infidélité, cela peut arriver par accident (44 %) et c'est "tout à fait naturel" (13 %). Un tiers déclare que c'est inadmissible... Par contre, 7 % pensent que c'est inévitable après des années de mariage pour 85 % qui pensent qu'il n'y a pas d'âge pour fauter.

Le chiffre, le chiffre ! Le voici : 54 % ont été ou sont infidèles, (34 % trompent leur conjointe en ce moment !). Par contre, seulement 54 % des déclarés fidèles sont susceptibles de craquer. Conclusion : 82 % des hommes ont été, sont ou seront infidèles. Un point de moins que ces dames...

Dis, pourquoi et avec qui ?

Pourquoi ? D'abord pour avoir du plaisir (37 %), puis parce qu'ils ont succombé au coup de foudre (21 %) et ensuite parce que qu'ils ne sont pas heureux en ménage (18 %).

Avec qui ? En 1 avec une rencontre sans lendemain, en 2, avec quelqu'un dont ils sont tombés amoureux et en 3... Avec une collègue de travail !

Longtemps ? La moitié avoue "juste quelques fois", un quart "on ne les compte plus", 18 % une seule fois.

Publicité
Et alors ? 16 % citent les complications... Par contre, ils (35 %) sont plutôt ravis de l'expérience d'abord pour la nouvelle excitation qui en a été retirée, puis le bonheur et "un peu de folie" aussi. 12 % n'ont pas été ébranlés...

Publicité
Publicité