Il est formidable, mais...
Mon amoureux est formidable, le seul problème, c'est qu'en voiture, il devient l'homme à abattre !
Un samedi des plus banals, pour passer le temps, on décide d'aller faire une course à l'autre bout de ville en amoureux et forcément, en voiture. Quel bonheur en perspective... Hop, on est partis. Vroum sur le bitume. Oh mince, les premiers bouchons pointent leur nez... Habituellement lorsqu'on est toute seule dans les embouteillages, on perd patience, mais là, à deux, cela va forcément être plus agréables. Le temps va passer plus vite, on va discuter, on va rigoler...

Au début, c'est drôle
A peine sommes-nous à l'arrêt, que mon bien-aimé commence à râler et qu'il devient rapidement impossible de tenir une discussion cohérente : "Donc hier au bureau...", "Non mais quel crétin !", "... donc je disais, hier au bureau...", "Mais il avance oui ?", "... j'ai dû coucher avec mon patron pour obtenir une promotion...", "Mais il la bouge sa voiture celui-là ?!"....
Au début; c'est drôle, mais les grands moments de solitude finissent par vite me rattraper...

La solution hommobile

Sa tête dans la boite à gants Par miracle, je réussis à fuir l'amas de voiture. Vroum, vroum... Mais qu'entends-je, qu'ouis-je ? Des remarques "bienveillantes" sur ma conduite prennent le relais sur les tracas du bitume. Damned !C'est à ce moment là que je commence sérieusement à élaborer une stratégie pour lui mettre la tête dans la boite à gants... Mon calme je garde. Je respire, j'expire : tout va bien se passer...Bon d'accord, je n'ai pas vraiment le sens de l'orientation. Oui ok, je suis passée par là une bonne dizaine de fois et oui, étrangement, je ne reconnais toujours pas le chemin...

Publicité
Publicité
Une idée lumineuse Alors forcément, l'hommobile s'énerve. Parce que chez lui, c'est inné la GPS'attitude ! Et puis soudain, une idée lumineuse me traverse l'esprit : je m'arrête sur le bas-côté, je me penche sur lui, j'ouvre sa portière et hop ! je l'invite à quitter le véhicule en lui expliquant que prendre un bon bol d'air lui fera le plus grand bien.