La belle quarantaine, chevelure de tigresse, silhouette slim et démarche énergique :"''Enchantée, Véronique Corniola''". Oh oui, enchantée... Une minute et une poignée de main plus tard, on a déjà envie de lui plaire... L'Ecole de séduction made in France, c'est elle. Depuis plus de 10 ans, elle et son équipe de coachs, de relookeurs et de psys accueillent des élèves-aspirants-à-l'amour.

Ainsi donc, séduire peut s'apprendre ? Certes, le nombre de célibataires augmente. Certes, tout le monde sait aussi que les rencontres ne sont pas si faciles quand on est seul et isolé dans une grande ville.
La première école de la séduction a été crée en Italie en 92, en France trois ans après. Des pseudos romantiques dragueurs, elle avait tout compris. Huit années en agence matrimoniale, ça marque. Elle a très vite cerné que le problème n'est pas de rencontrer, mais de plaire ! "''Des fois on ne s'en sortait pas,'' raconte Véronique. ''On avait beau multiplier les chances et les opportunités de rendez-vous, cela ne suffisait pas. Il était impossible de leur dire de laisser tomber, alors on a décidé de leur apprendre à draguer, à oser, à briser la glace...On ne le réalise pas toujours que parler à des inconnus est un métier et que selon notre attitude, on a va provoquer peu ou beaucoup de choses''", explique la pro. ''Si j'avais eu la chance de suivre un tel coaching, j'aurais gagné dix années de ma vie !''"

Tout s'apprend !

Et le succès a été immédiat... Des grands timides et des pas très assurés, des solitaires et des indécrottables de l'amour ont trouvé l'âme sœur à plus ou moins long terme. Des salariés ambitieux font aussi appel à ses services pour séduire leurs patrons et grimper les échelons. Un coaching dure en moyenne huit à neuf mois coachés, et se déroule en situation et en cours. Des soirées, des cours collectifs, des jeux de rôle, des cours de "langage du corps", les élèves apprennent à s'aimer, à communiquer, à se désinhiber, à appréhender l'inconnu, à s'adapter... Un petit truc suffit parfois à tout débloquer.

Surprise, des physiques ravageurs frappent à la porte de l'école. "''L'élève qui est resté le plus longtemps était un homme, 32 ans et puceau, et pourtant professeur d'éducation physique. Après cinq de coaching épisodique, il est maintenant marié avec un enfant ! Il y a aussi eu le cas de cette jeune femme, 34 ans, célibataire, qui ne tombait que sur des mecs "bizarres". Au bout de 8-9 mois de stage, elle a rencontré le bon. On ne récolte finalement que ce que l'on sème et apprendre à séduire, c'est se donner le pouvoir de choisir.''"

Publicité
Selon Véronique, la comm' est le nœud du problème. Elle estime que les français ont une lacune patente pour parler, un vrai manque d'insolence, que les speed-dating ("le pompon du siècle !") sont une calamité, que l'important est de se voir, de se toucher, de se sentir, comme la nécessité du jeu et du mystère, de l'image et des attitudes, que la sensualité, de rester soi-même, d'oublier son bac+5, d'être nu devant l'inconnu, and so on. L'amour, parlons-en, c'est séduisant !
Publicité

Ecole française de séduction, 55 rue Ste Anne, Paris 2ème Renseignements : 01 42 44 44 67 ou 01 42 61 84 45

Le site de l'école française de séduction

Coût moyen d'un stage : 4 200 euros (environ 75 heures étalées sur 8 mois + un coach + un psychologue)

Ce sujet vous intéresse ? Parlez-en sur les forums !