Liliane Daligand est professeur de médecine légale à l'université de Lyon-I, psychiatre, experte auprès de la cour d'appel de Lyon. Elle a participé à la mise en place expérimentale d'une consultation pour les auteurs de violences au centre hospitalier Lyon-Sud.
Liliane Daligand est également l'auteur de ''Violences conjugales en guise d'amour'', éd. Albin Michel.
Dans une interview au ''Parisien'' (1/10/2008), elle livre cinq conseils pour échapper à la violence conjugale...

Le danger de la jalousie

S'il n'y a qu'un seul signe avant-coureur dont on doit se méfier, c'est la jalousie. "''Dès lors qu'elle est excessive, inquisitrice, possessive et soupçonneuse, elle devient maladive. Un homme jaloux à ce point est quasiment toujours violent. Cela commence à bas bruit, par des mots avant les gestes. Il exclut sa femme de tout cercle de relations, il la piste, la soupçonne. Tout en l'amadouant, la persuadant qu'elle sera mieux à la maison, l'homme la coupe de tout projet professionnel et de toute ressource. Avec un homme comme ça, je n'ai qu'un conseil : fuir tout de suite, sans espérer pouvoir le changer par amour''", explique Liliane Daligand, psychiatre et auteur de ''Violences conjugales en guise d'amour'', éd. Albin Michel, dans une interview au ''Parisien'' (1/10/2008).

Publicité
'Plus' d'infos ! Service d'assistance téléphonique gratuit au 3919.Les textes de justice relatifs à la violence au sein du couple | Le site Stop à la violence faite aux femmes | ''Stop la violence ! dans les forums FP

Publicité
Publicité