La pâtisserie japonaise est plutôt méconnue en France. Le plus souvent à base de pâte de haricots rouges ou blancs, de thé vert ou de farine de riz, les douceurs japonaises sont peu sucrées et pauvres en matière grasse. Parfois déroutantes à la première dégustation, notre palais s'habitue aisément à ces pâtisseries tout en subtilité. Et justement place à la dégustation.

Publicité
Le biscuit Cha no Ka est une célébrité au Japon, et n'a rien à envier à nos gourmands macarons.Le biscuit est composé de deux langues de chat réalisées à base d'une pâte parfumée au thé vert Koicha, un thé vert spécialement utilisé en cuisine pour sa puissance en bouche. Entre ces deux langues de chat, du chocolat blanc, crémeux et parfaitement dosé en sucre. Un délice à chaque bouchée, la saveur végétale du thé vert, très peu prononcée, s'arrange parfaitement de la présence du chocolat blanc.
Publicité

A tester lors d'un tea-time raffiné, dépaysant et initiateur de la richesse gastronomique du Japon.

Biscuits Cha no Ka - En vente exclusivement à la Grande Epicerie de Paris19,50 euros la boîte de 10 biscuits 

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 10 Mai 2012 : 00h00