calmer ses nerfs

Poser clairement les limites

Publicité
Le constat : Les vacances se profilent et avec elles la cohabitation entre parents, frères et sœurs, neveux et nièces, tous réunis dans une grande maison. Entre les cris des plus jeunes, les courses et tours de vaisselle à négocier, les heures de repas décalées, la période ouvre un boulevard aux crépages de chignons et règlements de compte en série.L’outil : Anticiper. « Je prends désormais le temps de dire mes attentes, dire ce qui me convient, expliquer en quoi je suis souple par rapport à la vie communautaire […] et les autres font de même », explique la coach. Proclamer que tant que vous pourrez faire votre sieste au calme, vous serez heureuse, quitte à emmener les enfants en balade ensuite, est hautement conseillé. Parler des problèmes avant qu’ils ne surgissent, régler les malentendus tout de suite, au moyen par exemple d’un conseil de famille, évite les râleries qui dégénèrent en gros clash.

Publicité