Partant du constat que le mal-être de la vie moderne ne se règle pas, et que, bien au contraire, il va en s'accentuant, Jean-Jacques Lejal a décidé de fonder le centre ''Asp psychologues associés''. Il s'agit d'un centre qui regroupe plusieurs psychologues de différents courants et ouvert à tous.

"Aujourd'hui, beaucoup de personnes ne sont pas bien, mais elles ne consultent pas pour autant. Notre objectif est de rassurer pour qu'ils n'hésitent pas à le faire, explique Jean-Jacques Lejal. En France, le plus souvent, les réponses apportées à un malaise psychologique sont de l'ordre du chimique (médicaments) et du psychiatrique.

J'ai souhaité apporter une réponse différente à ces problèmes avec mes quatorze psychologues. Il s'agit en fait de réponses différentes : elles sont variées, adaptées à tout les publics (des enfants aux seniors, en passant par les adolescents), et concernent diverses pathologies générales (anxiété, troubles relationnels, sexuels, phobies, TOC...). Mon parti pris est celui des patients, non celui des techniques".

Le travail se fait essentiellement par les mots et la relaxation. "On perd le sens des mots dans notre société, continue Jean-Jacques Lejal. Or, les mots font du bien." Des groupes de parole, "à visée thérapeutique" sont ainsi organisés, en plus des consultations, autour de thèmes variés : les parents, l'expériences autour de la maladie d'Alzheimer...

Faciliter la confiance et le dialogue.

Publicité
Jean-Jacques Lejal a choisi l'emplacement de son centre avec d'infinies précautions : pas trop haut, pas trop fermé, pas trop chic.... Il le voulait neutre, mais rassurant. Pari gagné, le décor est simple, agréable et n'est absolument pas pesant. Tout est fait pour faciliter la confiance et donc le dialogue. Un dialogue qui commence dès le premier coup de téléphone, "longuement réfléchi", précise Jean-Jacques Lejal. Appeler n'est pas simple en effet, la démarche est longue, la maturation prend du temps... Et puis, les personnes ont besoin de se renseigner, d'en savoir plus. Mais dès que le numéro du centre est composé, une collaboratrice dûment formée, oriente les appels vers le psy le mieux adapté. Différents centres devraient ouvrir en province et à Paris. A suivre...

Publicité