Fumer : depuis le 1er février, c'est râpé ! Bon ok, depuis la loi Evin, ça sentait déjà le cramé... On nous a bien expliqué : le cancer, le tabagisme passif tout ça ... Ok on est allé fumer loin des poumons innocents, on l'a écrasé dans les bureaux et sur les quais du métro.
Et maintenant, vous ne trouvez pas que ça vire chasse aux sorcières ?

A VENIR coup de boule

Ca y est : les fumeurs sont officiellement devenus personna non grata. Oui, on sait : fumer c'est mal. A la télé, dans les journaux : on est briefé. Depuis la loi Evin, on prend bien soin de ne pas polluer nos petits camarades, on l'écrase dans les bureaux, et puis dans les trains aussi, les gares, bref : partout où il y a un toit au dessus de nos volutes de fumée.Pendant un temps, on a même cru, qu'on allait pouvoir cohabiter gentiment entre fumeur et non-fumeurs : eux dedans, nous dehors. Frio mais réglo...

Publicité
Publicité
Et puis paf. 1er février 2007 : interdit de fumer dans les "lieux publics". C'est où ça ? Partout, ou presque... Ouverts ou fermés : même combat. Bientôt, les bars et les restos... et puis sans doute les appartements un jour, comme aux States.

"Y z'ont qu'à arrêter" s'époumonent les non-fumeurs devenus des hygiénistes pur beurre. Est-ce que c'est vraiment à l'Etat de décider ? Fumer tue, le totalitarisme aussi !