L'escarpin : la chaussure des séductrices

Le modèle : le talon mesure 4 cm minimum. C'est un soulier découvert, décolleté, à semelle mince et souvent raffiné.

 

Ce que l'escarpin révèle de vous : Séverine Bouchardon, consultante en image est claire : "Celle qui porte l'escarpin porte un intérêt particulier à la mode. Elle mise tout sur ses chaussures". Celle qui porte ces chaussures "affiche une certaine assurance, assume la sexualité qui s'en dégage : le buste en avant, la croupe en arrière", ajoute Valérie Laforge, ethnologue du corps et de l'apparence, dans Talons et Tentations.

 

Publicité
Ce type de modèle affine, élève et féminise la démarche. "L'adepte de l'escarpin a besoin d'être dans le jeu de la séduction. Elle utilise cet accessoire pour se donner confiance", conclut Séverine Bouchardon. L'escarpin a un fort pouvoir érotique et procure une impression de puissance. Il est également la cause de nombreux maux de pieds.

La femme qui porte des escarpins est une séductrice, qui se veut sure d'elle mais a besoin de cet accessoire pour se le prouver. Sophistiquée, c'est la chaussure plus que sa tenue qui ne l'habille.

 

A l'origine : De scarpino , « petit soulier » en italien. Ce modèle date de début XVIIe siècle. 

Publicité