Lasse de chercher des idées de cadeaux que je serai, dans la plupart des cas, obligée de changer dans les huit jours (c'est trop petit, c'est pas ma couleur, je l'ai déjà.....), j'ai décidé cette année de poser franchement la question : qu'est-ce que vous voulez pour Noël ? Tant pis pour l'effet de surprise.

Je m'y suis prise tôt : le 1er décembre, je sortais mon calepin au cours d'un dîner familial. "J'sais pas... ", fut la réponse unanime. Curieux, c'est toujours en plein mois d'août qu'on a des idées de cadeaux géniales, alors que personne ne songe à vous en offrir.
J'ai posé l'ultimatum : "Je vous donne 8 jours, sinon.... " Sinon quoi ? Des enveloppes, sèches, tristes et impersonnelles.

Ma fille cadette est la première à me faire part de ses idées. Sous forme d'une liste, déjà cochée en partie. Il me reste les boucles d'oreilles au prix du caviar. Chanel bien sûr sinon rien. Et de la lingerie ? Elle n'a besoin de rien. Pour l'instant, car en janvier il lui manquera certainement un body qui justement est en solde.
 

Et pour mari-chéri ?

Mon tendre pense à une caisse de bouteilles de grand vin. Pour garnir la cave à vin achetée pour son anniversaire l'an dernier et qui depuis, abrite le petit rosé gouleyant mais sans prétention de notre Casino. A défaut, un pull col cheminée bleu outremer (mais pas bleu marine) et une machine à café (pour remplacer le vieux Cona qui marche pourtant bien) et un banc pour bricoler dans le jardin (vu dans un catalogue qu'il a jeté il y a trois mois). Les enfants veulent offrir à leur père un coffret de CD en promotion. A 100 euros c'est une affaire. Oui, mais leur budget ne dépasse pas les 50 euros. Suivez mon regard...

L'aînée de mes filles a besoin d'une machine à laver le linge. Utile certes, mais devant le sapin ? Un rien, juste un petit caraco en soie bordé de dentelles.

Mon fils préfère des vêtements. C'est si cher un jean ? Il est peut-être doublé de léopard ?

Publicité
Publicité