Sur la plage de Santa Giulia, je pensais. Et comme chaque été, pendant ce break ponctué de siestes, de pastis et de mots croisés, la "ménagère de plus de cinquante ans, qui ne rentre plus dans le panel des publicistes" et qui sommeille en moi, reprenait le dessus.
Pourquoi ? Pour prendre de bonnes résolutions, pardi !

Résolution n°1

Une femme d'intérieur, tu seras...

Publicité
Jalouse des intérieurs impeccables, où le miroton n'est jamais brûlé, où le linge fleure bon la lavande, où la poussière est interdite de séjour, je pris la résolution n° 1 : avoir une maison parfaite, même au prix de bagarres pour que disparaissent, de la table du salon, bouteilles de Coca et sachets de bonbons vides ; de la salle de bain, tubes et flacons privés de bouchons et renversés ; et, de la cuisine, paquets de gâteaux éventrés et assiettes sales.

J'aurai désormais le plumeau implacable et je serai directive avec Manuela qui devra astiquer et aspirer au lieu de raconter les amours torrides de sa sœur cadette.

Publicité