Pourquoi c’est un choc

Même si vous aviez quelques doutes, on ne peut pas dire que la nouvelle soit facile à encaisser. Pourquoi mon fils? Pourquoi moi? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça? Malgré tout l’amour que l’on porte à son enfant, une partie de nous semble rejeter la situation. Une réaction qui n’a rien d’anormal pour Maryse Vaillant, psychologue et auteur de 'Etre  mère: mission impossible?', mais qui doit nous conduire à évoluer pour accepter la chose le mieux possible.

Publicité
‘Bien sûr que c’est un choc. C’est toujours difficile d’entendre son fils dire qu’il est homosexuel car cela va à l’encontre de la norme, du schéma classique du couple hétérosexuel, de la famille, des enfants,’ analyse-t-elle. ‘La sensation de choc, de rejet, trouve son explication dans la question que l’on se pose inconsciemment et que l’on ne formule pas forcément à voix haute: qui sont donc ces gens qui s’autorisent à rompre le pacte transgénérationnel. Car la première chose qui vient à l’esprit d’une mère dans ces cas-là c’est 'Je n’aurai jamais de petits-enfants'. Il ne s’agit donc pas d’homophobie, mais plus certainement de déception ou d’incompréhension.’

Publicité