Après avoir vécu six ans avec un homme, la fille d'Isabelle a fini par lui avouer son homosexualité. Elle revient aujourd'hui sur cette annonce qui a bouleversé sa vie de mère et ses relations familiales.

©Istock

Le témoignage d'Isabelle, 56 ans, maman de Céline, 25 ans :

Bien que ma fille soit restée longtemps en couple avec des garçons, j'avais quelques doutes sur ses relations amoureuses Je la connais par cœur et son comportement n'était pas comme d'habitude. Je la sentais extrêmement bien dans sa peau et équilibrée - ce qui me ravissait - mais en même temps je ressentais une tension totale lorsque j’abordais avec elle le sujet des amours... Depuis sa dernière longue relation avec son ex, elle ne me disait plus rien. Silence radio.

"Un coup de massue"

Par exemple, quand je lui parlais d’amis (hommes) elle se dérobait tout le temps et semblait agacée. Aussi, un jour j’ai pris le taureau par les cornes et je me suis lancée en lui posant la question « Céline, est-ce tu as une relation avec une fille en ce moment ? » elle m’a regardé les larmes aux yeux en me confirmant ce que je pensais. Cette révélation fut comme un coup de massue sur la tête.

 

Au début, je ne voulais pas y croire. J’avais l’impression d’être passée à côté de quelque chose d’important dans l’éducation de ma fille... Je me suis même culpabilisée sur ma vie de couple en me demandant ce que nous avions pu faire avec mon mari pour qu’elle soit attirée par les femmes. J'en ai très vite parlé à mon conjoint qui a beaucoup mieux réagi que moi. Il  me disait que notre fille était heureuse et que c'était bien ça le principal.

Publicité

"J'étais consciente que je lui faisais du mal"

De son côté, ma fille a très mal vécu cette étape puisque ma réaction a été assez violente. J'ai tenu des propos (que je regrette aujourd'hui) ayant dépassé ma pensée vis-à-vis d’elle. Il m’a d'ailleurs fallu 15 jours avant de digérer cette nouvelle et essayer de comprendre. J’étais extrêmement malheureuse de cette situation car j’étais consciente que je lui faisais du mal mais je restais emmurée dans le silence.

Puis, petit à petit, la colère a laissé place à de la curiosité vis-à-vis de son amoureuse. C'est venu par brides avec quelques mots lancés à la légère... Comme tous parents attentifs, j’ai pris énormément de recul et je me suis calmée. J'ai pris le temps de réfléchir et je me suis documentée. J'ai lu énormément de témoignages de médecins, psychologues et parents confrontés à cette situation. Cela m’a amené à réaliser une chose essentielle et tellement simple "on aime une personne, pas un sexe". Tout le monde a parfaitement le droit d’aimer quelqu’un sans frontière ni tabou, que ce soit un homme ou une femme, cela n'a aucune espèce d'importance dans la mesure où notre vie est comblée avec l'être aimé. Nous sommes conditionnés et formatés dès la naissance sur les "soi-disant" valeurs morales, sur ce qu'il est bien de faire, ou non, mais il faut surtout savoir prendre du temps et réfléchir pour ne pas rester bloqués sur des clichés. L'important c'est de s'ouvrir et surtout d'accepter. 

"Je me sentais tellement soulagée"

Dès l’instant où j’ai eu cette révélation, j’ai très vite voulu connaître l’amie de ma fille. Je me sentais tellement soulagée et j’ai tout fait pour rattraper mon erreur de jugement. Le jour de ma rencontre avec Auriane, l'amie de ma fille, je n'avais plus aucune réserve et tout s'est très bien passé. J’étais simplement heureuse de les voir aussi radieuses toutes les deux.

Publicité
Evidemment, il me reste parfois quelques peurs dans le sens où j’ai envie que leur relation dure et qu’elles restent aussi belles et épanouies qu’aujourd’hui. Elles veulent des enfants et j’attends avec impatience qu’elles prennent cette décision. Mais je reste discrète je n’en parle pas : chaque chose en son temps. Pour les parents confrontés à cette situation, je pense qu'il est important qu'ils se déculpabilisent. Si leur enfant est heureux, c'est le principal et rien d'autre ne compte et ne devrait compter. Il faut vivre ces moments de bonheur avec eux et ne surtout pas passer à côté, car tout cet amour, ils vous le rendront au centuple.

 

 

Publicité