Pour sa collection Couture printemps-été 2011, Basil Soda a trouvé l'inspiration du côté de la sculpture moderne de la fin du XIXe-début XXe. Avec des silhouettes très structurées, le créateur a choisi des lignes graphiques, adoucies par des matières précieuses comme la dentelles et des couleurs sobres, inspirées de la nature. La femme prend tantôt des allures de sirène, tantôt des allures de prêtresse antique, pour un voyage entre rêve et réalité, à mi-chemin entre un passé lointain et un univers empreint de modernité, presque irréel. 

Défilé Basil Soda

© Patrice Stable

 

Pour sa collection Couture printemps-été 2011, Basil Soda a trouvé l'inspiration du côté de la sculpture moderne de la fin du XIXe-début XXe. Avec des silhouettes très structurées, le créateur a choisi des lignes graphiques, adoucies par des matières précieuses comme la dentelles et des couleurs sobres, inspirées de la nature. La femme prend tantôt des allures de sirène, tantôt des allures de prêtresse antique, pour un voyage entre rêve et réalité, à mi-chemin entre un passé lointain et un univers empreint de modernité, presque irréel.

Publicité