Donjuanisme, érotomanie ou hypersexualité : elle courent, elles courent les maladies de l'amour ! Quelles sont les affections dont nos cœurs et nos têtes peuvent souffrir ? Quand la psychologie joue avec Cupidon. Diagnostic...

(c) Millet - Les regrets

Le donjuanisme

Publicité
Quand Monsieur passe son temps à reluquer le serveuse, la maîtresse des enfants ou la baby-sitter, ce n'est pas juste pour nous énerver : il est juste atteint de donjuanisme ! Ce besoin compulsif de séduire traduit généralement le besoin pathologique d'être rassuré et de pouvoir susciter de l'intérêt, voire de l'amour, chez toutes les femmes. Le donjuanisme est très lié au complexe d'œdipe et au désir de séduire le référent féminin (la mère). Le manque d'affection de leur mère a conduit ceux qui souffrent de ce besoin à devenir de gros dragueurs insatiables. Parfois rendus impuissants (un comble !) par l'interdit de l'inceste symbolique, ces messieurs souffrent réellement et doivent recourir à un traitement psychologique pour se sauver de cette course effrénée derrière toutes les femmes. Et pour nous les femmes ? On parle aussi de donjuanisme au féminin, même si "liz-taylorisme" serait plus à propos...
Publicité