"''Pour le fleurissement global et désordonné de votre ville, cultivez les interstices près de chez vous !''". C'est le mot d'ordre de la Rébellion Jardinière, un groupe d'artistes décidés à rendre à la nature une place dans la cité. C'est le printemps et FemmesPlus dit oui !

Entre les pavés, des fleurs !

"''Pour le fleurissement global et désordonné de votre ville, cultivez les interstices près de chez vous !''". C'est le mot d'ordre de la Rébellion Jardinière, un groupe d'artistes décidés à rendre à la nature une place dans la cité.

Le mode opératoire de ces jardiniers activistes est simple : ils sèment leurs graines dans les creux des pavés, sous les grilles des arbres, au pied des murs. Quand ils n'emploient pas les grands moyens, en peinturlurant en vert des affiches du métro.

Publicité

Ces Parisiens ne sont pas les premiers à lancer une telle offensive. Connus pour leurs dons en matière de jardinage, les Britanniques fleurissent les plates bandes délaissées lors d'opérations commandos nocturnes. Sur leur site de guérilla jardinière, on peut même commander un oreiller rempli de lavande, d'origine londonienne contrôlée. Snob !

Publicité
A Sydney, Milan, Toronto, Angers, Grenoble, les guérillas jardinières essaiment, allumées par des artistes ou des militants écolos. Si vous aussi vous voulez dire un "non" bucolique au bitume, deux étapes. Se munir de sa binette et pourquoi pas, des autocollants "Demain je fleuris" de la Rébellion Jardinière, puis semer ses graines en ville. C'est le printemps !

La Rébellion Jardinière à la FrançaiseLe site de la guérilla à l'anglaise

Publicité