Procra...quoi ?
Avez-vous toujours une facture en retard à payer... demain ? Projetez-vous depuis des mois de commencer la gym... bientôt ? Reportez-vous le rendez-vous chez le dentiste... la semaine prochaine ? Votre bureau croule-t-il sous les papiers à classer... plus tard ?
Vous trouvez toujours une bonne excuse pour repousser les corvées : pas le temps, pas le moment, pas le feu... Pas de doute, vous êtes atteinte de procrastination (du latin ''crastinus'', du lendemain) : la tendance à tout remettre à plus tard. Votre hymne personnel est la chanson de Sardou : ''Aujourd'hui peut-être, ou alors demain...''

Chacun son timing
Chacun son timing, me direz-vous. On peut choisir de se laisser vivre... Le problème, c'est que l'idée récurrente de tout-ce-que-vous-avez-à-faire-d'ennuyeux-que-vous-n'avez-pas-encore-fait-et-qu'il-faudra-bien-finir-par-faire-un-jour vous poursuit, vous culpabilise et vous stresse à mesure que l'échéance approche. Y repenser sans arrêt vous bouffe beaucoup plus de temps et d'énergie que de vous en débarrasser tout de suite en vous libérant l'esprit.

+a stresse...
+a paralyse votre action et vous rend moins détendue à la maison, moins efficace au travail. Sans compter les conséquences désagréables de votre négligence : ce serait tout de même dommage de tomber en panne en pleine nuit sur l'autoroute parce que vous n'avez pas fait la révision à temps, ou de voir votre ligne téléphonique coupée parce que vous n'avez pas payé la facture dans les délais...

Guérison, mode d'emploi

+a se soigne ! Rassurez-vous, votre cas n'est pas désespéré... ni isolé. La procrastinite aiguë est une maladie très répandue de nos jours, où l'on court toujours après le temps. Mais elle se soigne, avec un peu de réflexion et quelques bonnes résolutions - à ne pas remettre à plus tard. ''Temporiser, ce n'est pas une question de personnalité ou de caractère. Il s'agit d'une habitude, d'une attitude mentale, que nous pouvons modifier'', affirme Rita Emmett, auteur d'un livre sur le sujet (*).

Pas si difficile Essayez d'identifier les raisons de votre incapacité à agir afin de trouver les solutions pour les combattre. Par exemple, vous n'avez pas le temps : ranger votre bureau prendra sans doute moins de temps que vous l'imaginez (encore plus si vous attendez !) et vous en fera gagner beaucoup quand vous chercherez un papier. +a vous ennuie : vérifier vos comptes en écoutant de la musique, faire un ourlet devant la télé ou lessiver la chambre à plusieurs sera moins pénible. Vous n'allez pas y arriver : quand vous vous serez plongée une fois sérieusement dans le mode d'emploi du magnétoscope, vous verrez que c'est à votre portée.

Publicité
Faites-vous des récompenses Vous êtes débordée : organisez-vous, planifiez votre temps, écrivez des listes et des pense-bête. Faites-vous plaisir, accordez-vous des récompenses : quand je me serai débarrassée de cette lettre, j'aurai droit à un café, à une sortie expo... La carotte, ça marche ! Et surtout, pas d'auto complaisance. Apprenez à repérer vos moments de lâcheté : "''Oh là, tu procrastines, Titine... ''" Et foncez. Action !
Publicité

Plus d'infos !

''Ces gens qui remettent tout à demain, Conseils pour vaincre la procrastination'' par Rita Emmett, Editions de L'Homme, 2005

Le site des Editions de l'Homme

Publicité