Au vestiaire les Zidane, Barthez, Henry et compagnie ! Depuis l'an 2000, je ne jure plus que par les crampons au féminin.
Une passion née au stade Vélodrome (à Marseille !). En lever de rideau du match de gala France-FIFA World Stars, les Bleues rencontrent l'Angleterre devant un public néophyte.

Premier grand pas médiatique pour les filles et une belle victoire offerte par Anne Zenoni.
L'histoire se poursuit à Juvisy-sur-Orge, club quadruple champion de France et maison de la moitié de l'équipe de France, dont Sandrine Soubeyrand, Stéphanie Mugneret-Beghé et Peggy Provost.
Aux Etats-Unis, Marinette Pichon est élue meilleure joueuse du championnat professionnel. Au pays du soccer, là où joue le gratin du football féminin, ça a la saveur d'un Ballon d'Or.
Les Bleues entrent dans la légende à Geoffroy Guichard, le chaudron de Saint-Etienne. Un dernier match pour une qualification à la Coupe du Monde. Les media sont présents, Aimé Jacquet y croit et le stade comble entonne la Marseillaise. Je suis là et les frissons m'envahissent. Corinne Diacre offre son ticket à la France !
Elles ne gagneront pas la Coupe du Monde, et alors ? Les Bleus ont mis plus de 60 ans à la décrocher. Le football féminin moderne existe depuis les années 70. Chaque chose en son temps !

Qu'est ce que les femmes ont de plus que les hommes sur un terrain ? Certaines mauvaises langues pourraient répondre "rien, elles ont plutôt quelque chose en moins... ". Je leur répondrais moi que leur force se trouve dans leur niveau de jeu, leur aisance technique, leur fair-play, une valeur si vite oubliée par les footeux, et aussi par leur courage.

Footballeuses de chic et de choc

Eh oui, pour jouer au foot quand on est une fille, il faut jongler entre son travail, ou ses études, et les entraînements nocturnes. Il faut faire face aux sarcasmes, aux blagues sexistes et à l'indifférence quasi générale.

Publicité
Oyez oyez ( !!) ami(e)s déçu(e)s du football pas "clean", oubliez vos stars aux chevilles enflées, les milliards dépensés si vite envolés, balayez les tacles assassins, les crachats, les noms d'oiseaux, les scores vierges, les discours convenus... Retrouvez votre sport favori en toute simplicité. Allez applaudir ces femmes au caractère bien trempé, qui crochètent, dribblent et frappent depuis leur plus jeune âge. Finis les poncifs, prenez quelques clichés de ces footballeuses de chic et de choc, vous ne resterez jamais sur votre faim de buts. Une seule preuve : 27 buts en 16 rencontres... Qui peut espérer rivaliser avec cet Everest réalisé en ce moment par Marinette Pichon avec Juvisy ? Personne.
Publicité

Pour tout savoir sur le foot féminin :

Au Bonheur des filles, de Pascal Grégoire-Boutreau, Editions des Cahiers intempestifs

Le site du foot fémininLe site de la fédération

Publicité