Nous les femmes, on ne sait pas conduire, c'est bien connu... Enfin, c'est ce que disent nos amis les hommes. A les entendre, nous serions même incapables de faire la différence entre un laissez-passer et une voie prioritaire, un feu orange et un feu rouge.
Voici un petit florilège de chiffres pour débouter les idées reçues machos. Vroooom !

Idée reçue n°1 : La conduite, c'est un truc de mecs !
C'est faux !
Depuis plus de trente ans, près de la moitié des permis sont délivrés aux femmes.
En 2004, 350 014 permis ont été délivrés à des femmes sur un total de 852 693 (502 679 pour les hommes) (Source : DSCR).

Deux tiers des femmes sont titulaires du permis de conduire et près d'une voiture sur trois est achetée par une femme en France. Pfff, on estime cependant qu'à près d'un dixième des femmes titulaires d'un permis ne s'en sont pas servis "récemment, ni régulièrement, ni occasionnellement" (Source Insee).
Et puis, quand il s'agit de se balader en famille en voiture, l'homme prend le volant dans 76 % des cas.

Idée reçue n°2 : C'est la voiture de l'homme qui règne à la maison
Ben oui...
Notre voiture est souvent la seconde voiture du foyer. Dans l'ordre des priorités, deux couples sur trois achètent celle de monsieur avant celle de madame.

Idée reçue n°3 : La femme conduit plutôt peu et sur des petits trajets
Effectivement...
7 % des femmes seulement roulent par plaisir, toutes les autres prennent le volant par nécessité.
Souvent active, la femme utilise son véhicule personnel pour se rendre à son travail, pour emmener les enfants à l'école, pour faire les courses, pour sortir...
Elle parcourt beaucoup moins de kilomètres que l'homme (12 340 km par an pour 13 770 en moyenne pour les hommes, selon Axa). La femme roule plus en ville que l'homme et moins sur les autoroutes (2 149 km par an pour 3 219 pour les hommes, Sofres- 1998). Par contre, plus elles sont jeunes, plus elles roulent : les 25-29 ans ont un record de 15 320 km par an.
Mais 45 % avouent quand même que la voiture est un facteur d'autonomie et d'indépendance.

Idée reçue n°4 : Femme au volant, mort au tournantSuper pas vrai ! Selon la Sécurité routière, en 2005, les femmes ont eu 3,7 fois moins de risques d'être tuées que les hommes pour le même nombre de kilomètres parcourus au volant (Baromètre accidentologie 2005).Et plus on est grande, moins on a d'accident : les femmes de 31-50 ans ont deux fois moins d'accidents que celles de moins de 20 ans (mais ça, c'est pareil chez les garçons) (Axa Prévention, Les femmes et l'auto- septembre 2006).

...mort au tournant !

Idée reçue n°5 : La femme ignore le code de la routePffff... En 2004, on a été 9,4 fois moins condamnées pour délits routiers que ces messieurs les chauffards (Baromètre accidentologie 2005).Et lorsqu'on les interroge, 91 % des femmes affirment respecter l'arrêt au stop et 84 % ne jamais franchir de ligne continue (laquelle ?) (Axa Prévention, Les femmes et l'auto- septembre 2006).Trois quarts des conductrices précisent qu'elles redoublent de prudence lorsqu'elles ont des passagers à bord. Récompense, les assureurs nous assurent moins cher ! Normal, nos accidents, plus de l'ordre de la tôle froissée, leur reviennent moins chers. Exemple : 2004, la Maaf a constaté que les femmes ont provoqué 22 % de sinistres de moins que les hommes. Elle a donc, comme d'autres compagnies, supprimé la surtaxe "jeunes conductrices". Cool !

Publicité
Idée reçue n°6 : Femme accélère au feu orange...Ah bon ? Trois quarts des femmes au volant avouent dépasser parfois la limite de vitesse autorisée, et passer au feu orange (Axa Prévention, Les femmes et l'auto- septembre 2006).Plus regrettable et tout aussi dangereux, on serait nombreuses (trop nombreuses) à téléphoner au volant sans kit mains libres (majoritairement les femmes de moins de 35 ans). Pas cool.
Publicité