Publicité

Note: 

Moyenne: 2.6(5 votes)

A 20 ans : on équilibre et on hydrate

Etat des lieux : Si la peau est au top coté vitalité (le collagène et de l’élastine sont produits de façon optimale par les fibroblastes), elle est parfois encore sujette à des éruptions d’acné. En cause, comme à l’adolescence, un excès de sébum qui vient boucher ses pores et provoquent l’apparition de boutons.

Les bons réflexes cosmétiques : On assainit l’épiderme en le démaquillant systématiquement matin et soir, et en le nettoyant avec des gels ou des mousses purifiants. On hydrate aussi la peau quotidiennement avec des crèmes fluides et non-grasses, aux formules traitantes si besoin.

A 30 ans : on combat les premiers signes du vieillissement

Etats des lieux : Si la peau présente encore peu de sillons perceptibles, elle commence à perdre un peu de sa fraîcheur. Quelques petites ridules se dessinent. Le teint est moins lumineux, récupère moins vite et a tendance à ternir.

Les bons réflexes cosmétiques : On mise sur la prévention. Pour cela, on oublie sa crème hydratante basique et on commence à adopter des soins « premiers signes de l’âge », riches en anti- oxydants. On utilise aussi un soin dédié aux contours des yeux, cette zone étant celle qui se flétrit le plus facilement. Enfin, on pense à faire, au moins une fois par semaine, un gommage. Ce geste va permettre d’éclaircir le teint, de resserrer les pores et d’activer la micro-circulation sanguine.

A 40 ans : on lutte contre les rides installées

Publicité

Etats des lieux : Les ridules qui existaient autour des yeux et de la bouche se transforment en rides. La peau s’assèche et à tendance à s’affiner, ce qui provoque au fil du temps un début de relâchement des tissus, notamment au niveau des pommettes et des tempes. Les plis nasogéniens apparaissent. La carnation présente parfois quelques imperfections, type taches brunes, couperose ou teint brouillé.

Les bons réflexes cosmétiques : On opte pour des soins anti-âge hydratants et liftants, qui viendront retendre la peau et uniformiser son aspect. On prend l’habitude de faire régulièrement des peelings, à la maison ou en institut, afin de lisser l’épiderme. Si on a des taches pigmentaires, on table sur une crème à l’acide glycolique, et au moindre rayon, on met un écran solaire.

A 50 ans : on se préserve du relâchement cutané

Etats des lieux : L’ovale du visage se distend nettement. Les taches brunes (solaires) peuvent se multiplier, alors que les rides sont creusées.

Les bons réflexes cosmétiques : Pour estomper les sillons formés par les rides, on se dirige vers un anti-âge doté d'agents combleurs, qui « repulperont » la peau, à appliquer par mouvements circulaires sur le visage, le cou, le décolleté et les mains. Afin de lutter plus efficacement contre le relâchement cutané, on adopte un soin de nuit riche, avec une formule revitalisante et raffermissante.

Toutes les fiches beauté

Publié par Bénédicte Flye Sainte Marie le Jeudi 28 Avril 2011 : 00h00