Publicité

Note: 

Moyenne: 4(3 votes)

Le rasoir

Le principe : La lame du rasoir coupe le poil au ras de la peau.

Avantage : C’est incontestablement la technique la plus expresse. Trois minutes, montre en main, suffisent pour épiler les deux jambes.

Inconvénient : Le poil repousse très rapidement et de façon plutôt drue. Il faut renouveler l’opération très souvent

La crème dépilatoire

Le principe : On applique le produit sur la zone à épiler, on laisse poser le temps indiqué, on enlève le produit à l’aide la spatule fournie dans l’emballage. Certaines formules s’éliminent même sous la douche à l’aide d’une petite éponge.

Avantage : C’est rapide et efficace. Compter seulement dix minutes pour mener la séance épilation à son terme

Inconvénients : L’odeur parfois chimique de ce type de soin n’est pas toujours très agréable. De plus, le poil repousse assez vite, dès 2-3 jours après l’épilation. Les peaux sensibles peuvent faire des réactions cutanées à ce type de cosmétiques.

L’épilation à la cire

Le principe : On pose des bandes de cire chaude, tiède (plutôt pour le corps) ou froide

(idéales pour le visage) sur la partie à épiler. Quand la cire se solidifie, on retire d’un coup sec pour arracher le poil. Il existe aussi la méthode orientale, avec une cire formulée à base de sucre (comme du caramel) et qui s’utilise par petites boules que l’on roule à la main sur la zone à épiler.

Avantage : La peau est douce et le poil étant arraché à la racine, le procédé assure trois bonnes semaines de tranquillité.

Publicité

Inconvénients : Il faut avoir un peu de temps devant soi, mais surtout acquérir le coup de main pour ne pas obtenir de résultat inégal, ou confier la manœuvre à une professionnelle en institut. La technique peut aussi se révéler un peu douloureuse : attention donc à celles qui seraient particulièrement douillettes. Si vous éprouvez cette technique à la maison, prenez garde également à ne pas vous bruler, surtout si vous utilisez de la cire chaude.

L’épilateur électrique

Le principe : L’appareil agit comme une multitude de pinces à épiler qui viennent déraciner le poil.

Avantage : Comme avec la cire, la repousse n’intervient que deux à trois semaines plus tard.

Inconvénient : C’est un peu long. Les derniers épilateurs mis au point sont de véritables petits bijoux de technologies, mais la méthode reste parfois assez douloureuse, en particulier sur les zones un peu sensibles.

L’épilation électrique

Le principe : Cette méthode consiste à envoyer, par le biais d’une fine aiguille, un courant électrique à la base du poil, dans la zone du bulbe, pour le détruire.

Avantages : Une fois détruit à sa « source », le poil ne repousse, en principe, plus du tout.

Inconvénients : C’est assez fastidieux. Plusieurs séances sont parfois nécessaires surtout si l’on a une pilosité importante. Cette méthode est donc à réserver aux zones limitées. Cela peut aussi être douloureux.

L’épilation laser

Le principe : Un rayon laser vise la mélanine pour atteindre le poil à sa base au niveau du bulbe, là où il débute sa croissance, et le détruire.

Avantage : Le poil est définitivement supprimé.

Inconvénients : Il est essentiel de faire plusieurs séances à quelques mois d’intervalle car la technique n’agit que sur les poils en phase de pousse. Cette méthode ne peut être utilisée sur toutes les peaux car il existe un risque de brûlures et de dépigmentation, le laser ne sachant pas faire la différence entre la mélanine de la peau et celle du poil. Enfin, c’est une méthode assez onéreuse (entre 150 et 800 € la séance, selon la taille de la partie à épiler).

Toutes les fiches beauté

Publié par Bénédicte Flye Sainte Marie le Jeudi 28 Avril 2011 : 00h00