Publicité

Note: 

Moyenne: 1.7(3 votes)

En matière de gros travaux, la construction d’un mur en parpaings est une réalisation «simple». Du moins, par rapport à la construction d’un mur en briques. Calcul du nombre de blocs de béton nécessaires, murs porteurs, vérification de l’aplomb… À vos outils, on vous aide à construire un mur en parpaings.

Construire un mur en parpaings : Objectif de la réalisation

Pour construire un mur en parpaings, il faut faire des fondations, puis élever le mur

Construire un mur en parpaings : Matériel nécessaire

  • Parpaings
  • Mortier
  • Piquets en bois
  • Cordeau
  • Niveau à bulle
  • Règle de maçon
  • Equerre de maçon
  • Meuleuse électrique
  • Massette
  • Bâche
  • Saut d’eau
  • Auge
  • Pelle
  • Bétonnière
  • Brouette
  • Taloche de maçon
  • Cordeau
  • Truelle
  • Truelle à joint
  • Cutter
  • Bac à gâcher

Construire un mur en parpaings : Déroulé pas à pas

1. Préparer le travail : Avant de commencer la construction de votre mur, vous devez gâcher du mortier. C’est-à-dire qu’il faut réussir à faire un mélange de sable, d’un liant (chaux ou ciment) et d’eau dans des proportions prédéfinies. Souvent, les sacs vendus sont déjà pré-dosés, il ne reste donc plus qu’à ajouter la bonne quantité d’eau. Pour la préparation du mortier, servez-vous des outils suivants: bétonnière, bac à gâcher, seau, pelle, truelle, brouette et cutter (pour ouvrir les sacs). Laissez prendre le mortier. A noter: la prise du mortier dépendant de la température et du taux d’humidité, il se peut qu’il mette plusieurs jours à sécher.

Puis, faites une estimation du nombre de blocs de béton dont vous aurez besoin. Pensez également à prévoir des parpaings creux pour le passage des chaînages qui vont être coulés dans les fondations. Enfin, surveillez la météo: les travaux ne doivent être effectués sous la pluie. En fait, l’humidité fragilise le mur.

2. Préparer la pose : Les fondations servent de base à la construction. Tout le mur reposant dessus, elles créent une véritable résistance à son enfoncement dans le sol. Ainsi, les fondations doivent avoir au moins 40 cm de largeur, reposer sur un béton de propreté (mince couche de béton qui lui évitera la contamination par le sol), être placées hors gel. Mais, avant de les monter, délimitez l’emplacement du mur en utilisant le cordeau. Du départ du mur à son point d’arrivé, tirez le cordeau pour avoir une trace sur le sol. Puis, installez au centre de la semelle de fondation. Enfoncez un premier piquet de repère dans le sol. Attention: plantez le piquet en effectuant une soustraction entre l’épaisseur de la semelle de fondation et le mur à venir. Répétez l’opération pour placer les autres piquets (deux par angle de mur). Etalez ensuite une couche de mortier d’environ 3 cm d’épaisseur sur la semelle de fondation et dans les axes de départ des murs. Vous pouvez maintenant marquer vos repères de réalisation avec la truelle: c’est à partir de ces points que vous allez poser les premiers parpaings. Servez-vous également du niveau à bulle verticalement pour marquer les intersections. Poursuivez avec la prise de deux autres repères reliés à la règle pour dessiner les lignes droites de la pose (il s’agit des repères des axes verticaux et horizontaux de l’angle du mur) et coulez un béton de propreté. Posez des semelles de ferraille mis légèrement en hauteur par des cales en béton. Ligaturez les semelles de ferraille avec du fil recuit. Coulez à nouveau du béton et lissez-le. Vous pouvez réutiliser le cordeau comme repère.

Publicité

3. Poser la première rangée du mur en parpaings: Il est essentiel de bien réussir la pose de la première rangée de parpaings. Après 12 heures de séchage, commencez le travail en partant de l’angle et progressez doucement en espaçant (régulièrement) chaque parpaing. Cette précaution va permettre de réaliser les joints de mortier. Pour qu’ils accrochent, vous devez bien enfoncer les parpaings dans le mortier. Aussi, pensez à vérifier la bonne horizontalité de la rangée, tous les trois blocs. Pour cela, aidez-vous du niveau à bulle.

4. Elever le mur en parpaings: la construction du mur doit évoluer étape par étape. C’est-à-dire que vous devez régulièrement cesser le travail pour vérifier l’horizontalité du mur. Puis, réalisez les joints de mortier avec la truelle. En fait, cette dernière sert à introduire et à tasser le mortier entre deux blocs de parpaings. À la fin de chaque rangée, appliquez une couche de mortier verticale. S’il y a un excédent de mortier, débarrassez-vous--en avec la truelle: découpez le surplus au ras du mur. Ensuite, servez-vous de l’équerre de maçon pour travailler l’angle du mur. Une fois qu’il est complètement rempli, vérifiez à nouveau son aplomb (vertical et horizontal). Enfin, le temps qu’il sèche, protégez le nouveau mur des poussières en le couvrant avec la bâche…

Construire un mur en parpaings : Coût

Il est très variable puisqu’il dépend de la longueur et de la hauteur du mur à construire. A l’unité le prix moyen d’un bloc de béton est 0,95 euros.

Construire un mur en parpaings : A qui ça s'adresse

Il n’est pas aisé de construire un mur en parpaings. Savoir-faire, adresse et vigilance, ce type de travail s’adresse à des bricoleurs expérimentés. Niveau de difficulté: difficile.

Construire un mur en parpaings : Le piège à éviter

N’oubliez de vérifier régulièrement l’horizontalité et la verticalité du mur. Dans cas contraire, la construction risque l’effondrement, à tout moment.

Construire un mur en parpaings : La bonne idée pour aller plus vite

Effectuez toute la réalisation à trois personnes.

Toutes les fiches bricolage

Publié par Rédaction le Jeudi 23 Juin 2011 : 16h31