Publicité

Note: 

Moyenne: 3.2(6 votes)

A l’heure des économies d’énergies, isoler votre plafond paraît incontournable. En fait, c’est par la toiture que les déperditions de chaleur les plus importantes se font. Alors, lisez ces conseils pour réussir l’isolation du plafond.

Isoler un plafond : Objectif de la réalisation

Isoler un plafond consiste à suspendre un faux plafond en plâtre sur lequel est déposé votre isolant.

Isoler un plafond : Matériel nécessaire

  • Gants et masque de protection
  • Crayon
  • Règle de maçon
  • Niveau à bulle
  • Meuleuse ou cisaille
  • Visseuse
  • Vis et chevilles pour plaques de plâtre
  • Scie sauteuse avec une lame à métaux
  • Scie à cloche
  • Suspensions rapides
  • Raccords en croix
  • Panneaux d'isolant (minéral généralement: laine de roche ou de verre)
  • Profilés métalliques pour murs
  • Profilés métalliques de base
  • Profilés métalliques porteurs
  • Plaques de plâtre
  • Enduit de jointure
  • Bande de joint d’étanchéité acoustique

Isoler un plafond : Déroulé pas à pas

1. Préparation du support et du matériel: Commencez par calculer la hauteur totale –appelée «plénum» – entre le plafond existant et votre futur faux plafond. Ainsi, additionnez l’épaisseur des panneaux isolants (2/3 du plénum), les plaques de plâtre et l’espace de 3 à 6 cm qui doit rester libre pour laisser passer l’air. Cette hauteur calculée, tracez les repères du faux plafond sur les quatre murs de la pièce à isoler. Pour ce faire, aidez-vous d’une règle de maçon et d’un niveau à bulle. Puis, découpez l’ensemble des profilés qui vont soutenir le faux plafond. C’est-à-dire qu’il faut les couper en fonction de largeur et de la longueur de la pièce avec une meuleuse ou une cisaille. Attention: pensez à bien prendre en compte l’épaisseur des plaques de plâtre et des panneaux isolants.

2. Fixation des profilés: En partant du tracé précédemment effectué, accrochez les profilésmuraux avec les chevilles. Veillez à ce que ces barres métalliques soient bien parallèles au sol et au plafond en utilisant un niveau à bulle. Ensuite, accrochez les suspensions rapides fournies avec les rails sur le plafond. Cela va permettre de maintenir les profilés de base entre les profilés muraux. Puis, installez les profilés de base et vissez-les aux suspensions. Rappel: les profilés de base doivent être placés entre les profilés muraux. Enfin, utilisez les raccords en croix pour fixer les profilés porteurs sur les profilés de base. Attention: ils doivent être placés de façon à être perpendiculaires entre eux. Pour l’ensemble de ces opérations, notez que le style de fixation et le nombre rails à utiliser sont indiqués par le fabricant. Il est donc très important de travailler en suivant précisément les instructions du mode d’emploi.

4. Vissage des plaques de plâtre: Tout comme pour les panneaux d’isolants, vous pouvez prévoir la place pour les raccords électriques à l’aide de la scie à cloche. Et, si besoin, utilisez la scie sauteuse pour dimensionner les plaques de plâtre. Ensuite, fixez-les perpendiculairement aux profilés porteurs: vissez les plaques de plâtre tous les 20 cm jusqu’à ce que les vis «disparaissent» dans le plâtre. Veillez également à ce que restent bien perpendiculaires dans le rail et que les plaques soient distancées des murs d’environ 3 mm.

Publicité

5. Finitions: Entre les murs et les plaques, il reste des espaces à combler, ce sont les jointures. Remplissez-les avec les bandes de joint d’étanchéité acoustiques. Puis, appliquez par-dessus un enduit spécial jointure. Utilisez ce même enduit pour calfeutrer les trous laissés par les vis. Votre faux plafond est installé, vous pouvez l’habiller (peinture, vernis…).

Isoler un plafond : Coût

Il varie en fonction de la superficie à couvrir et de l’isolant. Comptez 5 à 44 euros pour une plaque de plâtre et 13 à 43 euros pour de la laine de verre.

Isoler un plafond : A qui ça s'adresse

L’isolation d’un plafond est plus longue que difficile. Parce qu’il faut bien respecter les règles de mise en œuvre, ce type de travail s’adresse à un public averti, méticuleux et patient. Niveau de difficulté: facile.

Isoler un plafond : Le piège à éviter

La mise en place d’un faux plafond conduit à une perte de volume dans la pièce. Pour autant, ne cherchez pas à réduire l’épaisseur du faux plafond. Il est vrai que plus l’épaisseur de l’isolant est importante, plus le faux plafond est bas… mais, l’isolation n’en sera que plus performante!

Isoler un plafond : La bonne idée pour aller plus vite

Assurez-vous que vos profilés soient toujours bien fixés perpendiculairement et parallèlement. Cela vous garantit de pas avoir à refaire toute l’installation, une fois le travail fini. En effet, mieux vaut prendre le temps à s’assurer du bon déroulement de l’isolation du plafond que de se retrouver avec un faux plafond en biais à la fin du chantier!

Toutes les fiches bricolage

Publié par Rédaction le Mercredi 22 Juin 2011 : 18h57