Publicité

Note: 

Aucun vote pour le moment

Peindre un plafond n’est pas un exercice aisé. La bataille contre les traces laissées par le rouleau peut s’avérer ardue. Pour être sûr de remporter cette «guerrecontre les traces», suivez le guide.

Peindre un plafond : Objectif de la réalisation

Peindre un plafond c’est répartir de la peinture sur toute sa surface. Pour un travail impeccable, l’application se fait avec différents pinceaux adaptés à la peinture utilisée et un rouleau.

Peindre un plafond : Matériel nécessaire

  • Peinture
  • Pinceau plat
  • Pinceau rond
  • Rouleau spécial plafond
  • Bac à peinture
  • Grille d’essorage
  • Film plastique de protection pour les meubles
  • Bâche
  • Scotch de protection
  • Escabeau
  • Eventuellement: enduit de rebouchage, spatule, papier de verre

Peindre un plafond : Déroulé pas à pas

1. Préparation de la pièce: L’odeur de la peinture peut vite devenir incommodante. Pour contourner ce problème, aérez la pièce dont le plafond va être peint. La chaleur pouvant accentuer le «parfum» agressif de la peinture, baissez le chauffage en hiver et préférez travailler en fin d’après-midi en été.

Pour protéger l’ensemble de la pièce des tâches éventuelles, sortez les meubles, si vous en avez la possibilité. Sinon, protégez-les avec un film plastique de protection. Quant au sol, couvrez-le d’une bâche (scotchez ses bords aux plinthes de la pièce). Le haut des murs et les poutres apparentes ne doivent pas être oubliés: appliquez un scotch de protection (ou ruban de masquage) sur tous les emplacements en contact avec le plafond.

Avant de commencer à peindre, assurez-vous que le plafond est propre, sec et lisse. Si ce n’est pas le cas, lessivez-le, rincez-le et rebouchez les trous / fissures avec un enduit de rebouchage. C’est-à-dire qu’à l’aide d’une spatule, vous appliquez l’enduit dans le sens de la fissure ou dans le trou. Une fois sec, poncez avec du papier de verre.

2. Peindre le plafond: Le point de départ est dans le sens de la lumière. C’est-à-dire qu’il faut peindre en partant de la fenêtre pour arriver à son opposé. Aussi n’oubliez pas de travailler zone par zone (un mètre de large sur un mètre de long). Pour bien commencer l’application de la peinture, peignez d’abord les angles et les bords du plafond à l’aide d’un pinceau rond. Puis, peignez le haut des poutres avec un pinceau plat. Attention: tirez soigneusement la peinture pour ne créer aucune surépaisseur.

Maintenant, vous pouvez entièrement peindre le plafond. Pour ce faire, chargez le rouleau (plongez-le au tiers dans le bac à peinture), roulez-le légèrement sur la grille d’essorage pour répartir la peinture et secouez le surplus.

Publicité

Montez sur l’escabeau, depuis le fond de la pièce, peignez une première couche. Cette dernière s’effectue sur une zone d’un mètre carré et dans le sens de la lumière. Puis appliquez une seconde couche perpendiculaire à la première. En fait, il s’agit d’un passage croisé. Attention: vos mouvements doivent être souples, fluides et sans à-coup. Un maniement qui évite de laisser des traces.

Ensuite, peignez une première bande (zone par zone) et lissez-la. Vous devez lisser les zones entre elles par de longs mouvements de rouleau (sans le recharger en peinture). Maintenant, peignez le reste du plafond en bandes successives jusqu’à rejoindre la source de lumière (fenêtre…). Enfin, retirez le scotch de protection, avant que la peinture ne sèche. Nettoyez les outils.

Vous pouvez enlever la bâche du sol et les films de protection des meubles (ou les remettre dans la pièce).

Peindre un plafond : Coût

De 5,50 à 128 euros le pot de peinture.

Peindre un plafond : A qui ça s'adresse

Peindre un plafond réclame une attention particulière: pour éviter des traces de rouleau ou d’autres imperfections, il faut de la précision. Ce type de travail s’adresse à un public soigneux et méthodique. Niveau de difficulté: moyen.

Peindre un plafond : Le piège à éviter

Pour éviter de créer des irrégularités, n’appuyez pas plus fort d’un côté lorsque vous peignez une zone.

Peindre un plafond : La bonne idée pour aller plus vite

Monter, descendre, remonter… Vous pouvez remplacer l’escabeau par un manche télescopique pour rouleau, vous gagnerez du temps. Par contre, vous perdrez en précision. À vous de choisir!

Toutes les fiches bricolage

Publié par Rédaction le Lundi 20 Juin 2011 : 15h36