Publicité

Note: 

Aucun vote pour le moment

Ça y est, vous êtes décidé à installer un « véritable» porte-savon dans la salle de bain! Mais, l’installation n’est réalisable qu’en percer la surface carrelée. L’opération vous semble périlleuse? Ne vous découragez pas, c’est facile! Il suffit de connaître l’astuce…

Percer du carrelage : Objectif de la réalisation

Réaliser un ou plusieurs trous dans un carrelage mural (ou non fixé).

Percer du carrelage : Matériel nécessaire

  • Planche de bois
  • Crayon noir et gras
  • Ruban d’adhésif transparent
  • Perceuse à vitesse lente ou perceuse à variateur de vitesse
  • Foret à faïence, une mèche spéciale verre ou carrelage / mèche à béton avec pointe au carbure de tungstène (une mèche extensible réglable de 24 à 90mm pour les trous de grand diamètre)
  • Chevilles adaptées à votre fixation et au mur support de votre carrelage
  • Eponge

Percer du carrelage : Déroulé pas à pas

1. La préparation du support et des outils adaptés: Si votre carrelage n’est pas n’est pas encore fixé, utilisez une planche de bois comme support de travail. Pour la suite, la démarche est la même que pour un carrelage mural. Ainsi, marquez au crayon gras le point de perçage directement sur le carreau (le diamètre doit correspondre au gabarit de support que vous allez introduire dans le trou). Recouvrez le repère de deux morceaux d’adhésif. C’est-à-dire qu’il faire une croix avec le ruban adhésif mais laissez le repère visible, à l’air libre. Et, c’est là que réside toute l’astuce du perçage: le ruban adhésif empêchant la mèche de déraper et les vibrations de la perceuse de se propager, le carreau est à l’abri de la fissure. Aussi, l’émail est percé mais ne se projette pas.

Concernant la mèche, choisissez-en une adaptéeau travail : le foret à faïence, mèche spéciale verre ou carrelage. Si vous n’en possédez pas, utilisez une mèche à béton avec pointe au carbure de tungstène. Attention: le diamètre du foret / de la mèche doit correspondre à celui des chevilles. Ces dernières doivent être choisies en fonction du matériau sur lequel repose le carrelage.

2. Percer le carrelage: Munissez-vous d’une perceuse à vitesse lente (1000 tours par minute) ou à variateur de vitesse. Percez le point de repère doucement. C’est-à-dire à la vitesse minimum et à pression constante. En fait, trop de pression sur le carreau risque de le fissurer. Alors, augmentez progressivement la vitesse à mesure que la mèche traverse l’émail. A noter: le bon geste est de toujours maintenir la mèche de la perceuse perpendiculaire au carrelage.

Publicité

Pour un carrelage mural, une fois la faïence transpercée, achevez le perçage en utilisant une mèche adaptée à la nature du mur (béton, mèche à bois). Aussi, pendant ce transfert de mèche, placez l’embout de votre aspirateur devant le trou. Cette précaution empêche la poussière (qui risque de décolorer le ciment et les joints siliconés) de se propager. Vous pouvez retirez les rubans adhésifs. Soufflez et nettoyez à l’aide d’une éponge humide.

3. Les finitions: Insérez la cheville et vissez l’accessoire de votre choix. Répétez l’opération si l’installation nécessite un second point de fixation.

Percer du carrelage : Coût

De 3 à 25 euros les forets.

Percer du carrelage : A qui ça s'adresse

Pour percer un carrelage, tout est dans le ruban adhésif! Cette astuce percée à jour, le travail est un «jeu d’enfant». Tous les publics peuvent donc s’y atteler. Mais attention, le perçage reste tout de même délicat: restez concentré et précis. Niveau de difficulté: facile.

Percer du carrelage : Le piège à éviter

Avant de percer votre carrelage mural, assurez-vous qu’aucun câble électrique, ni arrivée d’eau (tuyau) ne se trouve dans le mur. Cette précaution va vous éviter de mauvaises surprises… Qui peuvent parfois être très dangereuses !

Percer du carrelage : La bonne idée pour aller plus vite

Pour percer du carrelage, il n’y a pas de secret pour aller plus vite. En fonction de votre niveau de bricolage, allez à votre rythme: si vous forcez, vous risquez de fissurer plusieurs carreaux. Ici, gagner du temps, c’est éviter de reposer des carreaux fissurés!

Toutes les fiches bricolage

Publié par Rédaction le Lundi 20 Juin 2011 : 17h30