Publicité

Jardin bio : mode d’emploi : Où installer son potager ?

C’est une question essentielle. Pour que vos légumes se développent de manière optimale, il est indispensable de choisir un emplacement répondant à des critères essentiels. Un terrain ensoleillé et à l’abri du vent sont deux conditions primordiales qui doivent vous guider dans votre choix. Assurez-vous aussi que vos futures cultures ne poussent pas sur un sol souillé, même si la pollution date de plusieurs années. Evitez par exemple de faire vos plantations sur le trajet de canalisations d’égouts, de même si votre jardin abritait auparavant une fausse septique à cet endroit précis.

Jardin bio : mode d’emploi : Bien préparer le sol

C’est un autre point important. Une terre de bonne structure et de bonne condition, riche en nutriments organiques indispensables au développement de vos cultures garantira de beaux légumes en bonne santé, mais nécessitera aussi moins de traitements.Il est important, avant de démarrer, de savoir sur quel type de sol vous allez faire vos plantations. Il existe des kits permettant de mesurer le pH du sol. En fonction des résultats (sol calcaire ou au pH acide), vous pourrez déterminer de quels d’amendements vous avez besoin pour le rééquilibrer. Afin de l’enrichir, vous pouvez y ajouter du fumier, du compost, des cendres ou encore y planter des engrais dits « verts ». Il s’agit de planter un type de plantes bien précis, dont la décomposition en terre libérera des propriétés spécifiques qui bénéficieront ensuite à vos cultures. En plus d’enrichir le sol, elles agiront comme un insecticide naturel et protégeront vos cultures de certaines maladies.

Jardin bio : mode d’emploi : Quels légumes planter ?

Publicité

C’est avant tout le climat de l’endroit où vous vivez qui va déterminer le type de plantations que vous pourrez réaliser. Si vous habitez dans une région chaude et ensoleillée, oubliez les cultures qui requièrent un terrain humide et un arrosage régulier. A l’inverse, des fruits ou légumes qui demandent soleil et chaleur auront du mal à pousser si votre ciel est souvent gris.Soyez aussi attentif aux cultures que vous mettrez côte à côte. Certaines plantes s’accordent en effet à merveille tandis que d’autres sont plutôt « ennemies ». La betterave fait ainsi « amie-amie » avec le chou ou le céleri, le concombre avec les pois ou les tomates, la laitue avec les radis ou les fraises. Les carottes et les oignons de leur côté sont de bons partenaires car ils agissent chacun comme un répulsif naturel aux parasites de l’autre. Il existe ainsi de nombreuses combinaisons, demandez conseils dans votre jardinerie ou encore à vos voisins jardiniers.

Jardin bio : mode d’emploi : Maintenir un environnement sain

C’est la clé d’un beau jardin, qui résiste naturellement aux maladies et parasites. Afin de ne pas appauvrir le sol, évitez par exemple de planter chaque année les mêmes légumes au même endroit. Utilisez les propriétés de chaque plantes afin que leurs voisines en bénéficient. Certaines fleurs sont d’excellents insecticides naturels, vous pouvez donc les planter autour de vos légumes afin de les protéger. D’autres au contraire, attirent des insectes indispensables au jardin. C’est le cas des abeilles qui assurent la pollinisation. Prévoyez donc quelques pieds de lavande ou de sauge.Aussi bio votre jardin soit-il, des traitements peuvent être nécessaires. Optez bien sûr pour des solutions biologiques, ou du moins les plus naturelles possibles. Le paillage permet ainsi de lutter contre l’envahissement des mauvaises herbes, les purins et autres décoctions de plantes permettent de soigner certaines maladies (le purin d’orties est un excellent insecticide, celui de prêle un très bon fongicide). Renseignez-vous sur toutes les options qui s’offrent à vous.

Toutes les fiches jardin

Publié par Stéphanie Thibault le Mardi 21 Juin 2011 : 12h26