Publicité

Type de plante: 

Chêne, Quercus

Plantation: 

Septembre-Novembre

Chêne : Bien choisir son chêne

Il existe de nombreuses variétés de chênes qui, toutes, ne s’épanouissent pas de la même manière selon l’endroit où ils sont plantés. Pour être sûr d’avoir un arbre en bonne santé, mieux vaut se renseigner un minimum avant de penser plantation.Informez-vous d’abord sur la taille de votre chêne une fois atteinte sa taille adulte. Certaines espèces dépassent en effet les 35m de hauteur, et ne trouveront donc pas de place dans les petits jardins. Certains ont également un feuillage persistant, tandis que d’autres ont un feuillage caduc. Un point à prendre en compte si vous cherchez à réduire vos tâches au jardin.Un autre paramètre à surveiller est la qualité de votre sol. En effet, toutes les espèces de chênes ne s’épanouissent pas de la même manière. Les chênes à feuilles caducs ne tolèrent pas, ou peu, les sols calcaires. Pour les chênes à feuillage persistant, c’est l’inverse.

Chêne : Planter un chêne

Publicité

Le moment idéal pour planter un arbre est l’automne. Une fois que vous aurez choisi l’espèce que vous souhaitez planter, installez l’arbuste dans un endroit bien exposé, plutôt ensoleillé. D’une manière générale, le chêne aime les terrains profonds où il pourra implanter loin ses racines.N’hésitez pas à enrichir le sol au moment de la plantation, en ajoutant au fond du trou un peu de terre de bruyère par exemple. Une fois votre arbre en terre, assurez-vous de lui apporter suffisamment d’eau pour garantir une bonne prise racinaire. Au besoin, paillez le sol au pied de l’arbre pour conserver un sol frais.Sachez également qu’il est possible de cultiver certaines espèces de chênes en pot, ces derniers s’entretenant de la même manière qu’un bonzaï.

Chêne : Entretenir un chêne

Durant les trois premières années, le chêne a besoin d’un minimum d’attention. Veillez à l’arroser régulièrement, en particulier pendant l’été. N’hésitez pas à créer une cuvette autour du pied pour assurer un bon apport en eau. Attention aussi aux mois hivernaux, qui peuvent être mal vécus par les jeunes arbres. Si le climat de votre région est un peu rude, n’hésitez pas à utiliser un voile d’hivernage pour protéger votre chêne.Une plus grande attention encore devra être portée sur d’éventuelles attaques de ravageurs, telles les chenilles processionnaires, qui font un véritable festin de son feuillage et produisent des dégâts considérables. Le seul moyen de s’en débarrasser totalement est d’éliminer le nid des indésirables. Prudence pendant le traitement, car les chenilles processionnaires provoquent de vives réactions allergiques chez l’homme et l’animal. Préservez-vous.

Toutes les fiches jardin

Publicité
Publié par Stéphanie Thibault le Jeudi 23 Juin 2011 : 17h59