Publicité

Type de plante: 

Framboisier

Plantation: 

Novembre-Mars

Récolte: 

Juin-Septembre

Framboisier : Quand planter un framboisier ?

Il existe bien sûr plusieurs variétés de framboisiers, mais la plantation se fait idéalement de la fin de l’automne au début du printemps, soit entre novembre et mars. Les framboisiers s’épanouissent mieux au soleil et leurs fruits n’en seront que plus savoureux s’ils poussent dans un endroit bien exposé.Les framboisiers ne sont pas difficiles, ils poussent bien presque partout et s’accommodent de tous les types de sols, exception faite des sols argileux qui ne conviennent guère à leurs racines. Plantez-les suffisamment profondément pour une bonne prise. Veillez toutefois à ce que les jeunes pousses soient enterrées.

Framboisier : Les différentes variétés de framboisiers

Publicité

Comme pour les fraisiers, on parle de variétés remontantes et non remontantes. Cela signifie, pour les premières, que la floraison se produit plusieurs fois, donnant ainsi lieu à plusieurs récoltes. En choisissant ce type de framboisier, vous pourrez donc avoir des framboises tout l’été.

Framboisier : Bien entretenir ses framboisiers

Le framboisier est un arbuste plutôt robuste dont les branches se développent facilement et parfois abondamment. C’est pourquoi mieux vaut l’entretenir régulièrement pour le dompter en douceur.Le framboisier possède des tiges épineuses qu’il est préférable de maîtriser pour une pousse harmonieuse. On parle de palissage. Il s’agit d’attacher les branches sur une fine structure afin d’en guider la pousse. Vous pouvez installer une armature en fil de fer à plusieurs étages (en général trois fils, chacun espacés de 50 cm, sont suffisants), sur laquelle vous fixerez les branches de l’arbuste pour former une sorte de V.Vous pouvez aussi palisser « à la hollandaise ». Il s’agit ici d’installer de manière parallèle deux rangées de fils de fer à environ un mètre d’intervalle, et à 50-60 cm de hauteur. Dans ce cas, vous ne fixerez que les tiges les plus anciennes à l’extérieur et laissez libre les jeunes pousses. Avantage de cette méthode : les tiges ne se gênent pas entre elles et la taille en est facilitée. Les tiges palissées seront éliminées et les nouvelles prendront leur place pour laisser la leur aux autres à venir.

Toutes les fiches jardin

Publié par Stéphanie Thibault le Mardi 21 Juin 2011 : 11h27