Publicité

Jardiner en fonction de la lune : Que faire quand la lune est croissante ?

On dit que la lune est ‘croissante’ lorsqu’elle est entre la nouvelle lune et la pleine lune. La lune croissante passe par le premier quartier de lune, lorsque le croissant est tourné vers la droite. La lune croissante est une période de cueillette et de récoltes. Ces dernières se conservent plus longtemps et résistent mieux aux maladies.

Jardiner en fonction de la lune : Que faire quand la lune est décroissante ?

On dit que la lune est ‘décroissante’ lorsqu’elle entre dans sa seconde phase, entre la pleine lune et la nouvelle lune. La lune décroissante passe par le dernier quartier de lune, lorsque le croissant est tourné vers la gauche. La lune décroissante est une période pendant laquelle les cultures sont plus fragiles mais offrent des saveurs et des odeurs plus intenses. Les fruits et légumes récoltés à cette période seront donc meilleur au goût mais se conserveront moins longtemps.

Jardiner en fonction de la lune : Que faire quand la lune est ascendante ?

On dit que la lune est ascendante lorsqu’elle monte dans le ciel par rapport à l’horizon. Cette période du cycle lunaire dure environ 13 jours. En période de lune montante, la sève des végétaux remonte vers les extrémités des plantes. C’est une période propice à la croissance des cultures, ainsi qu’à toutes les opérations qui interviennent au-dessus du sol. C’est donc le moment de semer, greffer, traiter vos cultures…

Jardiner en fonction de la lune : Que faire quand la lune est descendante ?

Publicité

On dit que la lune est descendante lorsqu’elle baisse dans le ciel par rapport à l’horizon. En période de lune descendante, la sève fait le chemin inverse et redescend vers les racines : on en profitera donc pour tailler les branches des arbres, ces derniers supporteront mieux cette intervention traumatisante. C’est aussi le moment pour planter, et réaliser toutes les opérations qui touchent aux racines et interviennent sous le sol : planter, repiquer, bouturer, mettre en terre des bulbes…

Jardiner en fonction de la lune : Où trouver un calendrier lunaire ?

Il existe des calendriers lunaires qui vous simplifieront la vie. Ils vous indiquent tout simplement ce que vous pouvez faire dans votre jardin en fonction des cycles de la lune, plus besoin de calculer. Vous en trouverez facilement dans les magasins spécialisés (jardineries, pépinières…) ou sur internet.

Jardiner en fonction de la lune : Les jours où il ne faut toucher à rien

Il existe durant le cycle de la lune des jours où il faut laisser son jardin en paix. Il s’agit des jours où la lune est au plus haut dans le ciel, et quand elle est au plus bas. Pour le savoir il vous suffira de consulter le calendrier lunaire. Plus rares sont les jours que l’on appelle les nœuds lunaires. Ils correspondent aux jours où la trajectoire de la lune traverse la trajectoire du soleil dans le ciel. Pas facile à visualiser, mais pas de panique, les nœuds lunaires et autres jours de repos forcés sont indiqués sur tout bon calendrier lunaire. Pourquoi ce repose forcé ? Ces jours ne sont pas considérés comme favorables pour les travaux de jardin. Les plantes s’en trouveraient « perturbées », mieux éviter d’entreprendre quoi que ce soit.

Jardiner en fonction de la lune : Pour les obstinés : surveillez les constellations !

Si vous voulez pousser l’observation du ciel encore un peu plus loin, vous pouvez aussi vous fier aux astres pour vous occuper de votre jardin. Le passage de la lune devant les différentes constellations du zodiaque est favorable à certains types de plantes.Balance, Gémeaux, Verseau : c’est la période des fleurs. Plantez, bouturez, récoltez, rempotez…Vierge, Taureau, Capricorne : misez sur les racines. Semez, plantez et récoltez ce qui pousse sous terre…Cancer, Poisson, Scorpion : jouez tout sur les feuilles. Taillez les haies, le gazon, cueillez les herbes aromatiques, les salades…Lion, Bélier, Sagittaire : c’est le moment de vous occuper des fruits et des graines. Récoltez, cueillez, semez, plantez…

Toutes les fiches jardin

Publié par Elodie Barakat, journaliste santé le Vendredi 24 Juin 2011 : 13h31