Publicité

La rouille : Qu’est-ce que la rouille ?

La rouille est une maladie dite « cryptogamique », c’est-à-dire causée par le développement d’un champignon. Les plantes atteintes présentent toutes les mêmes symptômes : des taches rougeâtres ou orangeâtres qui parsèment le dessus des feuilles, et autant de petits renflements poudreux, eux aussi colorés, de l’autre côté. Partout aussi les mêmes conséquences : une plante affaiblie (chute des feuilles, fleurs moins abondantes, fruits ou légumes stoppés dans leur croissance…), à l’aspect peu séduisant.La rouille se développe de préférence dans les milieux humides. La pluie, la rosée matinale, mais aussi un arrosage maladroit (sur les feuilles) sont autant de facteurs pouvant entrainer l’apparition de la maladie. Le, ou les, champignon en cause se déplace au grès du vent, mais peut aussi passer l’hiver enfoui dans les amas de feuilles mortes qui s’agglutinent souvent aux pieds des plantes, pour se réveiller à la saison suivante.

La rouille : Traitement de la rouille

Publicité

Une fois la maladie repérée, il faut lutter contre sa propagation d’une plante à l’autre. Pour cela, éliminer soigneusement toutes les feuilles atteintes et détruisez-les. Administrez ensuite aux cultures contaminées un traitement anti fongique qui viendra à bout du champignon.Vous pouvez traiter les plantes malades à l’aide d’une préparation à base de soufre, ou utiliser du purin d’ortie ou de prêle que vous vaporiserez aux endroits opportuns.

La rouille : Prévention

Pour prévenir l’apparition de la maladie, il est essentiel de ne pas créer d’environnement favorable à son développement. La première règle est donc d’arroser vos cultures précautionneusement, c’est-à-dire au pied des plantes, en prenant garde de ne pas mouiller le feuillage.Pensez également à nettoyer régulièrement le sol de votre jardin, afin d’éliminer au maximum tous déchets végétaux qui pourraient servir d’abris au champignon parasite (feuilles mortes, fleurs fanées, branches…). Veillez aussi à espacer vos cultures au moment de la plantation. Des cultures qui respirent, ce sont aussi des cultures qui poussent dans un environnement plus sain, car mieux aéré, et donc plus sec.

Toutes les fiches jardin

Publicité
Publié par Stéphanie Thibault le Vendredi 24 Juin 2011 : 10h20