Publicité

Le gui : Un parasite tenace

Si les amoureux aiment s’embrasser sous une branche de gui au moment de se souhaiter la nouvelle année, les arbres sur lesquels il élit domicile se montrent beaucoup moins enthousiastes à son encontre. Plante parasite, le gui s’accroche à sa victime pour en pomper la sève. Tenace et résistant, il peut sévir durant plusieurs dizaines d’années si on le laisse faire, et entraîner la mort de l’arbre.

Le gui : Comment s’en débarrasser ?

Publicité

Le gui s’introduit dans l’écorce de l’arbre qu’il occupe pour accéder à la sève et creuse chaque année plus profondément. Il faut donc employer la manière forte pour le déloger. Pour le repérer facilement, mieux vaut agir en hiver, son point d’encrage sera plus simple à isoler. Commencez par coupez toutes ses branches au sécateur avant de vous attaquer à la « racine ».N’hésitez pas à creuser la branche de l’arbre à l’endroit où le gui s’est introduit. Si besoin, colmater la « plaie » avec du mastic cicatrisant.Si le gui repousse l’année suivante, c’est que vous ne l’avez pas éliminé totalement. Mieux vaut dans ce cas couper la branche infiltrée. Cette solution certes radicale est en réalité la carte de survie de votre arbre.

Toutes les fiches jardin

Publicité
Publié par Stéphanie Thibault le Mardi 21 Juin 2011 : 15h52