Publicité

Le purin : Qu’est-ce que le purin ?

Le purin est une préparation qui consiste en une sorte d’infusion à froid. Les plantes macèrent dans de l’eau pendant plusieurs jours et c’est cette fermentation qui donne à la préparation l’odeur peu ragoutante qui lui vaut le nom de purin. L’un des principaux avantages du purin est d’être naturel, ce qui évite d’utiliser des produits chimiques et de synthèse, et bien sûr d’être peu onéreux.

Le purin : Les différents types de purins

Il existe plusieurs sortes de purins qui peuvent être utilisés au jardin, de manière préventive ou curative contre certaines affections et maladies. Le purin d’ortie : il peut être utilisé comme engrais et fertilisant pour stimuler la croissance des plantes, ou comme éliciteur (pour protéger des maladies) et répulsif contre les pucerons.Le purin de fougère : il est surtout utilisé pour repousser les pucerons Le purin de prêle : le purin de prêle est un fongicide naturel ultra efficace.

Le purin : Faire son propre purin 

Publicité

Pour faire du purin, vous aurez besoin d’un récipient qui puisse résister à plusieurs journées dehors, plus ou moins grand selon la quantité dont vous avez besoin. Sachez qu’il se conserve plusieurs semaines.Comptez comme proportion générique 1kg de plantes fraiches (sans graines) pour 10 litres d’eau. Mélangez le tout dans le récipient et laisser macérer à couvert en mélangeant un jour sur deux pendant environ deux semaines. Notez que plus il fait chaud, plus la macération sera rapide. Le purin est prêt lorsque les petites bulles qui remontent normalement à la surface de la préparation ont disparu quand vous mélangez. Il ne vous reste plus qu’à filtrer le purin. Conservez-le ensuite au frais et à l’abri de la lumière dans un bac fermé, en bois ou en plastique, mais pas en métal. Attention à l’eau : Que ce soit pour faire du purin, des infusions ou des décoctions (voir plus bas), préférez utiliser de l’eau de pluie ou de source : l’eau du robinet contient du chlore, ce qui n’est pas bon pour vos végétaux. Sachez aussi qu’il existe dans le commerce des purins tout prêts, liquides ou en poudre, à diluer avant utilisation.

Le purin : Comment utiliser le purin ?

On peut utiliser le purin de deux façons : soit au pied de la plante (lorsque il est utilisé comme engrais), avec l’eau d’arrosage, soit en pulvérisation (lorsqu’il est utilisé pour repousser les maladies et les insectes). Attention : pensez à le diluer car il s’agit d’une préparation concentrée. Comptez en moyenne 10% de purin, pour 90% d’eau.

Le purin : Décoctions et infusions de plantes

La décoction de plantes a la même raison d’être que le purin, mais se fait de façon différente. Il vous faut tremper environ 10 g de plantes séchées ou fraîches dans 1 litre d’eau pendant 24h avant de faire bouillir le tout pendant 20 à 30 minutes à couvert. Filtrez puis laissez refroidir.La décoction doit être pulvérisée dans les 48h après la préparation et renouvelée en cas d’utilisation ultérieure. Parmi les décoctions les plus courantes on retrouve la décoction d’ail, qui repousse les maladies et les insectes, ou la décoction d’absinthe, qui fait fuir les pucerons, les limaces, les vers et les fourmis.Les infusions fonctionnent sur le même principe que le purin et la décoction, c’est la recette qui diffère. Pour préparer une infusion, il faut verser de l’eau bouillante sur la plante et laisser infuser le tout pendant une journée. Une fois prête, elle doit être filtrée et se pulvérise sur les végétaux. Les infusions les plus utiles dans le jardin sont les infusions d’ail : elles repoussent les escargots, les pucerons, la mouche de la carotte et la teigne du poireau. L’infusion de camomille, elle, est utilisée contre les maladies et les insectes. C’est aussi un stimulant pour vos plantations.

Toutes les fiches jardin

Publié par Elodie Barakat, journaliste santé le Lundi 20 Juin 2011 : 10h31